Retour du confinement : quels sont les dangers sur la santé mentale ? Comment les éviter ?

On le sait, le confinement peut avoir des répercussions psychologiques indéniables, et les psychologues sont nombreux à interpeller la population.

Depression
Source : Instagram (@immortalmaid3n)

Les français se rappellent encore très bien du qu’ils ont vécu du mois de mars au mois de mai 2020. Pour la première fois de l’Histoire contemporaine, les citoyens devaient rester chez eux, confinés, afin de limiter au maximum la circulation du covid-19, ce nouveau venu de Chine qui s’est installé partout dans le monde. Au même moment, c’est plus d’un tiers de la population qui s’est confinée, puisque la situation était notamment critique en Europe (notamment en Italie, en Espagne et en France) et commençait à l’être aux États-Unis (et l’est encore aujourd’hui, alors qu’arrive le jour des élections présidentielles).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

À tous les enseignants de France.

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron) le

Les psychologues alertent sur les dangers du confinement

Les citoyens français n’ont pas tous vécu le confinement de la même manière. Ceux qui vivaient dans une grande maison avec vue sur mer ont sans doute trouvé le temps moins long que les personnes vivant dans un petit studio. C’est sans doute pour cette raison qu’une grosse exode (de la ville vers la campagne) a été observée dès l’annonce du Président Emmanuel Macron. Est-ce pour cela qu’il prend la parole si tard pour annoncer (d’après les rumeurs persistantes) un confinement dès le lendemain soir ? Outre le fait que chaque jour compte désormais, évidemment.

Au mois de mars, les psychologues avaient pris la parole dans les médias pour parler des dangers liés au confinement et à la situation sanitaire, notamment ceux générés par ce flux d’informations constants et anxiogènes. On le sait, c’est en période de crise que les chaînes d’information en continue sont les plus suivies. Or, elles diffusent des nouvelles parfois erronées et ce flux constant d’informations ne vient pas aider votre anxiété, bien qu’elle vienne brosser dans le sens du poil votre curiosité. Les psychologues conseillent donc de ne pas suivre ce genre de chaîne avec assiduité et de s’en tenir aux informations officielles, dites par des portes-paroles de l’Élysée ou par des hommes politiques lors de conférences de presse.

Un confinement deux fois moins long

Ce nouveau confinement devrait a priori durer quatre semaines, contre huit plus tôt cette année. Et les risques sur la santé mentale sont évidents et nombreux. Johanna Rozemblum (psychologue clinicienne) en parlait déjà auprès du site Journal des Femmes : « C’est indéniable et de nombreuses études l’ont prouvé : une période d’isolement comme nous l’avons vécue a des effets délétères sur notre psychisme et sur notre moral. Des contacts sociaux limités, voire absents lorsqu’on est seul chez soi, entraînent des conséquences somatiques et psychologiques bien réelles : repli sur soi, humeur dépressive, anxiété généralisée, ruminations, réactions d’hostilité…« . Sachez que 69% des français se disent exténués mentalement d’après BFMTV. 32% estiment dormir moins et seuls 27% ont confiance en l’avenir. 

En situation de stress, votre corps peut se mettre à somatiser (quand un problème psychique devient physique) et c’est un cercle vicieux qui débute, avec des douleurs imaginaires, des troubles du sommeil, une perte d’appétit… Mais tout cela n’est pas une fatalité, loin de là.

Ne négligez pas l’activité physique

Il est plus important que jamais en cas de confinement de ne pas se laisser aller et d’avoir une activité physique régulière. Car vos muscles peuvent s’endormir pendant un mois, et surtout, le sport est connu comme un anti dépresseur naturel particulièrement efficace. En faisant du sport, vous sécrétez de l’endorphine (l’hormone du bonheur). L’activité sportive permet de réduire les signes de dépression et d’améliorer votre santé mentale. On vous a déjà donné quelques pistes de programmes à suivre chez vous car, oui, même depuis votre salon, vous pouvez sculptez votre corps et sortir de ce nouveau confinement plus en forme que jamais.

En lien avec ce premier point, il est indispensable d’avoir une alimentation variée et équilibrée. Ne vous ruez pas sur les pâtes comme lors du premier confinement, et privilégiez les fruits et les légumes (doit-on rappeler qu’il faut en manger cinq par jour ?). Vous vous sentirez mieux dans votre corps et mieux dans votre tête. De quoi passer quatre semaines de la manière la plus sereine possible. Et si le confinement n’a pas encore été officialisé, des mesures restrictives sont dans tous les cas attendues : il est donc nécessaire de se protéger et d’assurer son bien-être mental.

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.