Coronavirus : polémique avec la ministre des Armées, les militaires n’ont pas été testés après la mission à Wuhan

Vous avez sans doute déjà croisé la rumeur concernant les militaires envoyés à Wuhan. La ministre des Armées a fait une déclaration surprenante.

Florence Parly
Source : capture YouTube

Vous avez de nombreuses informations qui ont pu circuler sur le web, car certains affirmaient que le Covid-19 était déjà connu l’année dernière. Des militaires auraient alors croisé des malades, d’autres estiment que le virus est apparu en décembre 2019, voire au début de l’année 2020. Dans tous les cas, Florence Parly, la ministre des Armées se trouvait face à la commission d’enquête du Sénat et elle a fait une déclaration assez surprenante. En effet, les militaires envoyés à Wuhan, une zone très touchée par le n’ont pas été testés.

Retour des militaires de Wuhan et cluster en

Les deux situations sont-elles liées ? Dans tous les cas, les militaires qui sont revenus de Wuhan n’ont pas été testés, alors, étaient-ils porteurs du coronavirus ou malades ? Ce sont 18 militaires de la base de Creil qui sont concernés et lorsqu’ils sont revenus dans l’Oise, quelques jours plus tard, un cluster voyait le jour.

  • La ministre des Armées est formelle, les deux évènements ne pourraient pas être liés.
  • Un ancien commandant de la base aérienne de Creil a révélé que les militaires n’avaient pas été testés face au coronavirus.
  • Ils ont par contre été envoyés dans une chambre individuelle et une salle dédiée avait été mise en place pour les repas.
  • Florence Parly avait donné un autre son de cloche comme le site de Morandi peut le révéler dans ses colonnes.

La ministre des Armées affirmait à l’époque que les militaires revenus de Wuhan avaient été à la fois testés contre le Covid-19 et confinés. La réalité semble toutefois bien différente puisque la ministre a précisé qu’elle devait dire toute la vérité sur cette affaire. Elle reconnaît alors qu’elle a dit quelque chose d’inexact le 4 mars dernier. Par conséquent, les 18 militaires qui revenaient dans l’Oise après leur séjour à Wuhan n’ont pas été testés pour savoir s’ils étaient atteints ou non par le coronavirus. Elle a présenté ses excuses en révélant qu’elle avait fait un raccourci, mais elle a partagé comme excuse qu’elle n’était pas médecin.

Florence Parly partage quelques révélations concernant les militaires

Sur le site du , nous avons notamment une retranscription de ses propos. Nous apprenons alors que l’avion était composé de 193 passagers et les militaires ont été confinés pendant 14 jours. Ils ont donc été invités à rester chez eux et la prise de température a été régulière. À la fin de cette mise à l’écart, Florence Parly révèle que, d’une manière scientifique, les militaires n’avaient pas été atteints par le coronavirus lors de leur séjour à Wuhan. Pour rappel, cette zone du globe a été particulièrement touchée par l’épidémie notamment au début de l’année.

Toutefois, le sénateur Olivier Paccaud estime qu’il y a eu une absence de précaution avec les 18 militaires. Ces derniers auraient alors pu contaminer leur entourage et les cas se seraient ainsi multipliés, car un cluster a tout de même vu le jour. Il ne faut pas oublier que la crise sanitaire a frappé de plein fouet le département au tout début. Dans tous les cas, si les militaires n’ont pas été testés, il sera impossible de savoir s’ils étaient ou non porteurs de cette maladie. La ministre des Armées est toutefois pointée du doigt sur les réseaux sociaux puisque certains Français estiment qu’elle a menti pour tenter de couvrir des manquements. Elle a toutefois nié et précisé qu’il y avait eu une sorte de confusion.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.