Wejdene ne savait pas que sa phrase « tu hors de ma vue » n’était pas correcte !

La jeune chanteuse fait sensation avec son titre Anissa qui a beaucoup fait parler à cause de sa faute de français.

Wejdene
Source : Instagram

Du haut de ses 16 ans, fait déjà sensation. Et pour cause, elle accumule déjà 55 millions de vues sur Youtube avec sa chanson Anissa, qui a fait l’évènement cet été. Rien ne semble différencier a priori ce tube des autres chansons de l’été. Air entraînant, dansante, clip léché à l’esthétique travaillé. Et pourtant, sur Twitter, les internautes se régalent d’une phrase et l’utilisent à toutes les sauces. La phrase, c’est la suivante : « Tu prends tes caleçons sales, et tu hors de ma vue« . 

Vous avez bien lu. Cette phrase n’est pas correcte, mais a pourtant été retenue pour le rendu final de la musique (et la chanteuse a visiblement bien fait). Sur le plateau de Quotidien, elle s’est expliquée autour de cette faute de français.

Une licence poétique ou une réelle erreur ?

Wejdene n’est pas la première à faire une faute de français dans une chanson. On parle généralement de licence poétique, comme lorsque Serge Gainsbourg écrivait « je t’aime, moi non plus« . Ce n’est pas français, mais le parolier peut se permettre de ne pas respecter les codifications de la langue française pour rester dans un cadre de prosodie.

Si on ne comparera pas Wejdene à Serge Gainsbourg, la jeune fille a pourtant utilisé le même procédé dans son tube Anissa. Elle n’hésite pas à s’en moquer dans le clip de la chanson. « Vous savez quand même que ce n’est pas du tout français » lui lance une femme présente dans la vidéo. Ce à quoi la chanteuse répond : « En vrai, de vrai, de vrai, je m’en bats les c…« . Aujourd’hui, on apprend grâce à l’émission Quotidien qu’il s’agissait en réalité d’une réelle erreur, et non d’une déformation artistique de la langue française.

Wejdene ignorait que cette phrase n’était pas correcte

Impossible pour Yann Barthès de parler de la chanson de Wejdene sans faire référence à la fameuse frappe dont tout le monde parle. Sarcastique, il lui demande alors s’il n’y avait plus de place pour mettre un verbe (ce qui rendrait la phrase correcte). « Ben… J’étais pas au courant qu’il fallait un verbe, en fait« . L’animateur ne semble pas vouloir la croire, et lui indique qu’il s’agit en réalité très certainement d’une création artistique de sa part. Mais la jeune femme ne se cache pas derrière une fausse excuse, et assume totalement :

« Non, je vous jure que je ne savais pas a-t-elle insisté. En gros quand j’ai écrit la phrase, je voulais dire “Hors de ma vue”. Moi j’ai rajouté le “tu” parce que je pensais que ça allait être français, “tu hors de ma vue” (…) C’est la phrase de Wejdene, voilà, c’est ma phrase ! On était au studio, il m’a dit : “Il manque un verbe.” Je me suis voilée la face, j’ai fait : “Oh c’est bon, j’ai la flemme, on laisse comme ça…” Et pour moi c’était français, du coup je l’ai laissée ! »

Bien qu’elle assume totalement la faute, l’animateur considère malgré tout qu’il s’agit d’une vraie poésie.

Son nouveau titre Coco moqué par les internautes

Wejdene compte en tout cas surfer sur le succès de sa première musique avec la sortie de Coco, qui affiche déjà près de vingt millions de vues alors que la vidéo a été publiée Il y a seulement deux semaines. Et si le rythme est toujours entraînant, idéal pour l’été, le son a été moqué par les internautes. Ils considèrent ironiquement que Wejdene est la première artiste à s’être auto-plagiée tant les deux musiques sont similaires. Et difficile de ne pas leur donner raison tant on retrouve plus que le style de la chanteuse dans cette deuxième chanson qui s’impose comme un tube.

La jeune fille plait tant aux jeunes que la production des Marseillais vs Le reste du monde l’a invité chanter ses musiques aux côtés des candidats pendant le tournage. D’ici quelques semaines, vous la découvrirez aux côtés (entre autres) de Maeva Ghennam ou Carla Moreau. Une belle publicité pour la chanteuse puisque l’émission est suivie par plusieurs centaines de milliers de personnes, et majoritairement des jeunes – soit le public qu’elle cible en priorité. Comme quoi, une faute de français n’aura jamais été aussi bien trouvée !


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.