Mathilde Seigner : l’actrice affirme que le coronavirus est une punition de la méchanceté du public contre Roman Polanski !

Dans la famille « je devrais vraiment apprendre à me taire », l'actrice Mathilde Seigner semble incontournable. Alors qu'elle ne rate jamais une occasion de défendre son indéfendable beau-frère, Roman Polanski, celle-ci vient encore de tenir des propos douteux.

Mathilde Seigner
Source : Voici

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Mathilde Seigner s’en tient toujours à ses opinions, même si ces dernières sont parfois problématiques.

En effet, sans doute par manque d’objectivité, elle défend régulièrement le cas de Roman Polanski, qui n’est autre que le mari de sa sœur. Pourtant, alors que ce dernier est accusé de viols et d’agressions sexuelles depuis de nombreuses années, au point de fuir la justice américaine, l’actrice n’en démord pas et parle de la méchanceté du public, qui serait aujourd’hui puni par le coronavirus.

Mathilde Seigner
Source : Orange Cinéday

Le parallèle douteux de Mathilde Seigner entre Roman Polanski et le coronavirus

Depuis la dernière cérémonie des César en février dernier, la France fait bien peu de cas des défenseurs du cinéaste Roman Polanski. Grâce à la maîtresse de cérémonie, Florence Foresti, le réalisateur a été mis en face de la réalité, même si ses nombreux adeptes continuent de le défendre ardemment, envers et contre tout, et parfois même à l’opposé du bon sens. Depuis, deux clans s’affrontent dans le milieu du cinéma, ceux qui défendent l’indéfendable, sous prétexte que la victime a pardonné et que le temps a passé, puis ceux qui demandent justice, alors même que l’homme a toujours échappé à la justice, même lorsqu’il a reconnu les faits.

Du côté de Mathilde Seigner, on est bien évidemment dans le camp de Roman Polanski, puisque ce dernier n’est autre que l’époux de sa sœur, Emmanuelle. Dans une interview accordée au magazine « Paris Match » ce samedi 9 mai, la comédienne revient sur cette polémique, qui nous apparaît aujourd’hui bien loin étant donné la situation sanitaire. En ce qui la concerne, le pardon n’est néanmoins pas à l’ordre du jour, et pire encore, l’épidémie actuelle serait une punition pour le monde.

« Le 29 février, j’étais chez moi, assise au milieu de mes cartons en train de faire le tri dans ma maison que je venais de vendre. Je me souviens bien de la date car c’était le lendemain de cette horrible cérémonie des Césars qui avait été d’une violence inouïe contre mon beau-frère Roman Polanski, lorsque j’ai eu comme un pressentiment. Je m’entends encore dire à mon assistante que je ne comprenais pas pourquoi les gens étaient si méchants, que le monde ne pouvait pas continuer comme ça et que tôt ou tard on allait se prendre un tsunami dans la gueule », explique l’actrice dans un moment de perdition.

En d’autres termes, la pandémie de coronavirus est destinée à nous punir, nous les hommes, d’être vraiment très méchants. Nous voilà bien !

Mathilde Seigner
Source : Programmes TV

La cérémonie des César aura causé bien des problèmes à Florence Foresti

Depuis qu’elle a joué son rôle de maîtresse de cérémonie, qu’elle a d’ailleurs stoppé avant la fin, suite à la victoire de Roman Polanski pour son film « J’accuse », l’humoriste Florence Foresti s’est fait de nombreux ennemis.

  • À la suite de la soirée, de nombreuses stars du cinéma français n’ont pas hésité à dénoncer son parti-pris, bien que celui-ci soit largement compréhensible.
  • Depuis, la maman de Toni se fait très discrète dans les médias, préférant sans doute laisser passer la tempête.

Une chose est sûre néanmoins, la comédienne risque de ne pas présenter à nouveau cet événement avant un bon moment !


Avatar

Ludivine Rivali

Rédactrice web et pigiste pour plusieurs magazines, je suis montée sur roulettes et je roule sur la vie. Autrice à mes heures perdues, je suis passionnée de ciné, séries et littérature.