Mathilde Seigner démolit à nouveau plusieurs stars : ses propos choquants !

Tandis que le déconfinement a officiellement commencé en France, la comédienne Mathilde Seigner s'est confiée dans les colonnes de Paris Match ; le moins que l'on puisse dire est qu'elle ne s'est pas montrée tendre, comme d'habitude...

Mathilde Seigner
Source : Isopix

Comme tous les Français, l’ est restée confinée à son domicile pendant deux mois. Deux mois durant lesquels la comédienne, habituée aux prises de parole marquantes, aurait dû effectuer la promotion de son tout nouveau film Un tour chez ma fille, dont elle partage l’affiche avec Josiane Balasko. Le long-métrage, dont la date de sortie était initialement prévue le 03 juin 2020, a dû être reporté.

Invitée à s’exprimer dans les colonnes du magazine Paris Match, la comédienne n’a pas mâché ses mots, comme à son habitude. Mathilde Seigner a commencé par raconter aux journalistes ce qu’elle avait fait durant le confinement et visiblement, elle ne s’est pas ennuyée :

« J’ai eu l’impression de vivre un éternel dimanche, ça tournait un peu en rond c’est vrai, mais finalement j’ai trouvé que le temps passait plutôt vite. Je me suis régalée tous les jours en regardant à 14 heures sur France 2 les films du patrimoine français. Quand je les avais déjà vus, je me replongeais dans Joséphine ange gardien et Affaire conclue. J’adore! »

Cependant, Mathilde Seigner ne s’est pas arrêtée en si bon chemin, puisque la comédienne de 52 ans s’en est ensuite pris aux acteurs et autres personnalités qui ont tenté d’exister sur les réseaux sociaux pendant ce confinement.

Mathilde Seigner
Instagram : Mathilde Seigner @mathildeseigneroff

« Ce qui m’a amusée, je dois dire, c’est de voir que certains artistes ont eu besoin d’exister pendant ce confinement sur Instagram et de se filmer chez eux, comme s’ils avaient peur qu’on les oublie. J’avoue que ça m’a un peu gavée« , a-t-elle fait savoir, avant de poursuivre :

« J’ai moi-même été beaucoup sollicitée mais je n’avais aucune envie de montrer ma tronche. Je ne suis pas du genre à vouloir exister à tout prix. Cela a été une période d’introspection finalement plutôt enrichissante. »

En effet, durant le confinement, de très nombreuses personnalités ont fait le choix de demeurer connectées avec leurs followers sur les réseaux sociaux. C’est notamment le cas de Patrick Bruel et d’autres chanteurs, qui chaque jour ont interprété une chanson en live, afin de distraire leurs fans. D’autres personnalités, telles que l’ex-miss France Iris Mittenaere, ont elles aussi tenu à soutenir leur communauté en effectuant des sessions de gym en direct sur Instagram ; un moyen de demeurer actif, même durant le confinement !

Visiblement, ce genre d’attitude ne semble pas avoir plu à Mathilde Seigner, qui ne s’est donc pas fait prier pour dire ce qu’elle pensait de ce cirque médiatique dans les colonnes de Paris Match. Il faut dire que la comédienne est habituée aux déclarations polémiques.

Dernièrement, Mathilde Seigner n’a pas hésité à insinuer que la pandémie de Covid-19 avait eu lieu pour punir les gens de leur méchanceté.

L’actrice, qui n’est autre que la belle-soeur de Roman Polanski, n’avait en effet pas supporté le scandale déclenché par sa nomination aux Césars.

« Le 29 février, j’étais chez moi, assise au milieu de mes cartons en train de faire le tri dans ma maison que je venais de vendre. Je me souviens bien de la date car c’était le lendemain de cette horrible cérémonie des Césars qui avait été d’une violence inouïe contre mon beau-frère Roman Polanski, lorsque j’ai eu comme un pressentiment, a expliqué la comédienne aux journalistes de Paris Match. Je m’entends encore dire à mon assistante que je ne comprenais pas pourquoi les gens étaient si méchants, que le monde ne pouvait pas continuer comme ça et que tôt ou tard on allait se prendre un tsunami dans la gueule ».

Mathilde Seigner : ce qu’elle va faire après le déconfinement

Comme de très nombreux Français, l’actrice Mathilde Seigner pense déjà aux activités qu’elle va pouvoir reprendre après le 11 mai, date officielle du déconfinement en France. Une période qui s’annonce d’ores et déjà difficile, étant donné que le virus ne sera pas pour autant éradiqué et qu’il faudra toujours faire très attention.

Mathilde Seigner
Instagram : Mathilde Seigner @mathildeseigneroff

En effet, la menace d’une seconde vague de cas de Covid-19 n’est pas à exclure, loin de là. D’ailleurs, le ministre de la Santé Olivier Véran a tenu à prévenir les Français : si les gestes barrière et les mesures de distanciation ne sont pas respectées à la lettre, alors il se peut très bien que de très nombreux nouveaux cas de Coronavirus ne fassent leur apparition et poussent les autorités à déclarer un second confinement.

« Ce qui me fait peur en revanche c’est l’après. J’ai de beaux projets de films pour 2021 et 2022. Je ne suis pas très angoissée pour moi, mais je le suis pour les autres. Pour mes amis dans ce métier, pour le monde de la culture en général. Pour les cafés, les restaurants, les hôtels…« , a fait savoir la comédienne, qui se pose donc beaucoup de questions au sujet de l’après confinement, comme de très nombreux Français.


Cécile Ducommun

Cécile Ducommun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Barbanews, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.