Les stars affichent leurs enfants sur Internet : un danger pour eux ? Ils perdent leur identité avec le sharenting !

Sur Instagram, vous pourrez trouver facilement des photos d’enfants et les dangers sont réels, car n’oubliez pas que les personnes malveillantes sont là.

Enfant
Source : capture Pixabay

Malheureusement, de nombreuses personnes pensent que les réseaux sociaux sont des lieux paradisiaques, mais c’est en réalité un endroit où les dangers sont nombreux. Les parents ne comprennent pas toujours qu’une telle exposition d’un mineur peut être dramatique. D’autres n’hésitent pas à proposer des comptes Instagram qui sont réservés à leur enfant alors qu’il a quelques mois seulement. Nous nous interrogeons alors que les dangers des baby stars.

Le sharenting prend de l’ampleur même en France

Les enfants ne sont pas les décisionnaires puisque ce sont les parents qui sont à l’origine des publications. Ces enfants deviennent alors des accessoires et même des machines à cash. Les parents peuvent ainsi multiplier les partenariats et gagner des sommes astronomiques en dévoilant le visage de leur enfant.

  • Le sharenting est très présent aux États-Unis, mais également en Angleterre.
  • Du côté des Français, ou encore Nabilla Vergara partagent massivement des clichés de leur enfant.
  • Ce phénomène est lié à une obsession narcissique et la diffusion des photos n’est pas sans danger.
  • Les clichés sont publics, ils peuvent être récupérés par des marques ou des personnes malveillantes.

En effet, les pédophiles, les agresseurs sexuels peuvent aussi piocher dans ses clichés pour des actions sordides. Les parents ne se doutent pas que ces individus abjects sont aussi présents sur la toile. Ils ont alors accès comme une personne lambda à tous les profils.

Les enfants perdent leur identité à cause d’Instagram et des parents

Lorsque ce n’est pas sur le compte Instagram des parents que les enfants sont dévoilés, c’est via leur propre compte qu’ils ne sont pas propriétaires bien sûr. Ils sont alors « exploités » finalement, mis en scène et cette surexposition peut aussi favoriser l’hypersexualisation des petites filles. Un enfant devient sur Internet un jouet, un sujet d’exposition, un accessoire, un business… Il n’a plus son identité et les conséquences par la suite sont dramatiques. Les adultes découvrent ensuite qu’ils étaient déjà des stars pendant leur enfance et cette notoriété non voulue peut alors les poursuivre et surtout entacher concrètement leur quotidien.

  • Les enfants et les bébés deviennent des adultes avec des attitudes sexuées et des codes vestimentaires qui ne sont pas les leurs.
  • En 2010, Thylane Blondeau âgée de 9 ans réalise des positions qui ont suscité de vives réactions en France.
  • Chantal Jouanno, l’ancienne sénatrice estime qu’il faut interdire clairement les enfants comme des modèles ou des égéries de marques.

Si vous souhaitez découvrir les dérives, il suffit de regarder Protect children in the fashion industry from exploitation de Jennifer Sky. Cette ancienne mannequin révèle alors l’envers du décor alors que les enfants n’ont clairement pas les armes pour lutter contre cette surexposition. N’oublions pas que les plus jeunes ont droit à leur identité. Selon l’association e-Enfance, les conséquences de cette médiatisation peut être dramatique. Justine Atlan, dont les propos sont relayés par Aleteia, donne une vision assez dramatique.

L’effet peut être assez violent pour un adolescent de voir des photos de lui enfant, dans le bain, dans son intimité ainsi partagée sur les réseaux sociaux.

De plus, l’enfant peut aussi se retourner contre ses parents quelques années plus tard en utilisant l’article 226-1 du Code pénal. Une peine d’un an de prison et une amende de 45 000 euros sont au rendez-vous pour l’utilisation d’images sans le consentement.

Top 5 des enfants médiatisés sur Instagram

Il suffit de parcourir Instagram pour découvrir que la médiatisation touche à la fois les Américains, mais également les Français. Pour notre pays, vous avez surtout les stars de la télé-réalité qui partagent massivement des clichés, des stories et des vidéos sur leur compte.

  • Le petit Millan de Thomas Vergara et Nabilla Vergara est largement médiatisé.
  • Maylon est le petit garçon de Jessica Thivenin et Thibault Garcia, il est très présent sur SnapChat.
  • Julien Tanti et Manon Marsault vous dévoilent souvent leur petit garçon et ils sont parents d’une petite fille prénommée Angelina.
  • Pour les États-Unis, il y a bien sûr qui présente souvent sa famille sur Instagram.
  • Le visage de la fille de n’a sans doute aucun mystère pour vous.

Pour protéger les enfants, ne partagez pas les clichés de ces derniers et respectez alors leur intimité, mais surtout leur identité.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.