Le prince Andrew piégé par Epstein ? Une témoin balance !

Selon Lisa Philipps le prince Andrew aurait été piégé par Jeffrey Epstein !

Andrew et Jeffrey Epstein
Source : Film Daily

Pas un jour sans que la presse ne parle de l’affaire Epstein, le milliardaire pédophile qui se serait suicidé dans sa cellule il y a près d’une année. L’un de ceux qui sont sur la sellette est le prince Andrew. Fils préféré de la reine, il est empêtré dans un scandale qui lui a déjà coûté très cher. En effet, le scandale a pris une telle ampleur que le prince a été s’expliquer à la télé. Il a donné une interview désastreuse à la . Une fois cette interview diffusée, le scandale s’est accentué. Il a fallu que la reine se résigne à retirer les mandats de représentation de son fils. De toute façon de nombreuses œuvres que le second fils de la reine patronnait, s’étaient désolidarisées de leur prestigieux parrain. Et les sont loin de s’arrêter. Si le prince pensait être innocenté par Ghislaine Maxwell qui vient d’être arrêtée début juillet, cela ne semble pas en prendre le chemin.  Ainsi la BBC a-t-elle programmé un documentaire intitulé « survivre à Epstein » le 26 août. Mais une nouvelle voix s’élève. Une ancienne victime prétend que la prince Andrew a été piégé.

Epstein aurait-il piégé le prince ?

Certes personne n’a obligé le prince Andrew à coucher avec des jeunes filles mineures. Mais ce n’est pas de cela que parle Lisa Philipps. En effet, selon la jeune femme, son amie lui avait confié que Epstein lui avait donné pour instructions de coucher avec le prince Andrew. Elle dit avoir confronté Epstein sur la question. Celui-ci lui aurait répondu que ce n’était pas un souci et que la jeune fille était d’accord. Lisa Philipps dit avoir insisté. A ce moment là, le milliardaire aurait répondu que c’était bien « to have things on people » (c’est bien d’avoir des dossiers sur les gens). La témoin a alors fait le rapprochement avec la présence de nombreuses caméras de surveillance dans les résidences du milliardaire.

Epstein, pédophile et maître chanteur ?

Dès lors on peut se poser la question du chantage dans cette nébuleuse affaire. En effet, une employée d’une des résidences du milliardaire a déclaré avoir cherché Epstein dans toute la maison pour lui parler du service. Elle explique l’avoir trouvé avec en train de visionner des vidéos de personnes ayant des relations sexuelles et ignorant visiblement qu’elles étaient filmées. L’employée assure avoir entendu Ghislaine Maxwell dire à Epstein mort de rire, « oh mais c’est Andy Randy » .  Après cela le a remarqué l’assistante du milliardaire et lui a dit de s’en aller. Dans son témoignage, la femme a expliqué qu’elle était persuadée que Epstein filmait les personnes pour se constituer des dossiers, mais aussi pour les visionner pour son propre plaisir pervers.

Une manipulation envers la victime également ?

Selon les témoignages, il semblerait que les victimes aient été prises dans un piège assez complexe combinant manipulations et terreur. En effet, Lisa Philipps était anglaise. Epstein le savait. il lui a donc demandé si elle avait envie de rencontrer un prince. Sur sa réponse positive, Epstein avait fait en sorte de faire se rencontrer la jeune femme et le prince Andrew. Elle indique qu’elle s’est retrouvée brièvement en sa présence. Elle ajoute qu’à ce moment là, elle n’avait rien vu de répréhensible dans le comportement de Randy Andy, qu’il avait l’air d’être plutôt gentil et courtois. Il est vrai qu’on reproche au fils de la reine d’avoir été ami avec Epstein. On lui reproche d’avoir passé du temps dans les résidences du milliardaire et d’avoir eu des relations sexuelles avec Virginia Roberts, mineure au moment des faits. Or, cette dernière avait indiqué qu’elle s’était sentie contrainte par Epstein de coucher avec le fils de la reine. Le scandale est loin d’être terminé.