Kanye West en guerre contre l’industrie musicale : il donne l’exemple !

Kanye West s’est attaqué à l’industrie musicale en lui reprochant de garder les masters. En tant que producteur il donne l’exemple.

Kanye West
Sources : Michael Wyke / AP

Kanye West s’en est récemment pris à l’industrie musicale. En effet, il reprochait aux maisons de disque d’être les nouveaux négriers et de voler les artistes. En effet, Kanye reprochait à ces dernières de se faire énormément d’argent sur le dos des musiciens. Kanye avait d’ailleurs publié l’intégralité de ses contrats avec Universal et sur en demandant à tous les avocats présents de les étudier. En effet, les sociétés de font passer des contrats avec les artistes par lesquels ils se réservent les droits sur les originaux des titres enregistrés et de ce fait, les maisons de disques sont richissimes et elles rémunèrent très mal les artistes. Alors quand on voit ce que gagnent certains artistes, on peut imaginer l’étendue de la richesse des majors. Or, le rappeur a lui aussi un label. Il signe notamment John Legend. Eh bien, le mari de Kim va prouver qu’il est cohérent.

Kanye West détient lui aussi un label

En fait Kanye West fait parti d’Universal mais aussi de Sony. Et il ne s’attaque pas à de petits adversaires. Universal, c’est Vivendi. Vivendi c’est Bolloré. D’ailleurs le rappeur sait très bien qu’il s’attaque au puissant milliardaire breton. En effet, il a posté l’organigramme du groupe Bolloré sur le réseau à l’oiseau bleu et il a mis en légende : mes nouveaux meilleurs amis. Et en fait, Kanye West a décidé qu’il allait lui-même donner l’exemple. Il a ainsi décidé de donner la moitié des masters qu’il détient à ses artistes. Ce faisant effectivement cela partage de façon bien plus équitable les gains entre les artistes et les maisons de disque.

Kanye en a discuté sur Twitter avec Elon Musk

En fait, les deux hommes se sont entretenus par messages interposés sur le réseau de microbloging. Et Kanye a indiqué à Musk qu’il allait le faire. Ce dernier lui a répond que ce serait « powerfull » (puissant en français). Et il est vrai que les actes du mari de Kim vont sans doute avoir des conséquences sur les maisons de disque. En effet, son label produit des rappeurs, mais aussi des chanteurs comme John Legend. S’il est évident que Sony et Universal n’ont sans doute pas trop réagi aux premiers messages de la star, en pensant que c’était encore une des lubies de l’artiste, ils ont certainement déchanté en voyant que le rappeur joignait le geste à la parole. Mais visiblement le génie de la musique a de la suite dans les idées. De plus, l’homme ne semble pas motivé par l’argent. Certes, il n’est pas pauvre mais il vient quand même de se délester de sommes conséquentes. En effet, ses artistes sont, du moins pour certains, de très gros vendeurs de disques. Legend vient d’ailleurs d’être classé cette semaine parmi les 100 personnes les plus influentes.

View this post on Instagram

Own it. 💪🏾 #kanyewest

A post shared by Kanye West (@kanyew.est) on

Des conséquences sur l’industrie du disque

En fait, Kanye West est tout à fait dans la logique de son combat. En effet, ses artistes étaient liés à son label par le même type de contrats que ceux qui le lient lui-même à ses propres maisons de disque. Il ne pouvait donc pas monter au créneau dans ses conditions. Il est évident qu’en donnant lui-même l’exemple il va être dans une position bien plus confortable en menant sa bataille contre les majors. De plus, il est fort probable que d’autres artistes le suivent. L’un dans l’autre, au vu des ventes de Kanye il va gagner bien plus en faisant modifier ses propres contrats qu’il ne perd en restituant 50 pour cent de ses parts à ses poulains. Kanye a beau être bipolaire, il sait exactement ce qu’il fait. Et le soutien de Musk va surement galvaniser ses fans.