Emma Cakecup, la Youtubeuse est accusée de racisme sur une mauvaise blague !

La jeune femme a utilisé un mot insultant envers les personnes chinoises alors qu’elle parlait d’une paire de lunettes de soleil achetée sur un site chinois.

Emma Cakecup
Source : Instagram

La Youtubeuse Emma Cakecup n’en est pas à son premier scandale. Il y a quelques années, elle avait été accusée par les internautes d’avoir fait un placement de produits pour des faux Airpods qui ne sont jamais arrivés ou qui ne marchaient pas convenablement. Elle s’était par la suite expliquée et défendue sur les réseaux sociaux.

L’amie de Jeremstar a l’habitude de faire le buzz, surtout à une époque où chaque parole est scrutée, analysée. Les personnalités actuelles savent qu’il faut peser ses mots avant de les sortir, sans quoi une enfle en un rien de temps. Aujourd’hui, Emma Cakecup est accusée de .

Emma Cakecup
Source : Instagram

Un propos insultant envers les chinois !

Comme beaucoup d’influenceuses, Emma Cakecup fait des Live sur Instagram, des vidéos filmées en direct. Elle présentait lors de ce live des achats récents qu’elle a effectué et la polémique est arrivée lorsqu’elle a présentée une paire de lunettes noires et blanches qu’elle a récemment acheté.

« J’ai commandé des lunettes de soleil. J’ai commandé celles-ci : c’est des trucs chinetoques hein. Que j’ai payé une blinde mais bon, c’est pas grave ». 

Un mot qui a évidemment fait énormément réagir sur Twitter, surtout quand la jeune femme prône des valeurs anti-racistes, surtout sur les réseaux sociaux. Un tweet de la Youtubeuse a d’ailleurs été retrouvé et date du 4 avril dernier. Elle y écrivait les mots suivants :  » Y’a encore des gens qui parlent des chinois en disant chintok. Juste stop svp. Vraiment.  » Il semblerait qu’elle n’ait pas suivi son propre conseil.

Emma Cakecup présente ses excuses

Face à l’ampleur de la polémique, l’influenceuse a vite pris les devants pour s’excuser publiquement et a reconnu que ses propos étaient racistes.

 » Il y a un mot, je ne sais pas pourquoi je l’ai employé, sachant que je prône toujours les trucs anti-racistes, antisémites et tout ce qui est discrimination en générale. Je suis vraiment bête, sincèrement. Je voudrais vraiment m’excuser à toute la communauté asiatique. Sincèrement ça me choque de moi-même. Je suis sincèrement désolée. Bien entendu c’est ultra raciste « . 

Emma Cakecup
Source : Instagram

Une excuse moquée par les internautes

On imagine bien qu’un mot en particulier a dû vous choquer dans ses excuses et les internautes n’ont pas manqué de se moquer de la jeune femme. En effet, elle dit qu’elle prône les « trucs anti-racistes, antisémites et tout ». Or, il manque un « anti » devant le « antisémite ».

En effet, en disant qu’elle « prône les trucs antisémites », Emma Cakecup défend l’antisémistisme, qui est le mot utilisé pour parler de l’hostilité envers les juifs, de la haine que ressentent certaines personnes à leur égard. Bref, le racisme anti-juif.

Bien évidemment, loin de nous l’idée de dire qu’Emma Cakecup est antisémite. Il s’agit d’une erreur de langage qui a été énormément moquée et commentée sur les réseaux sociaux, beaucoup n’étant pas convaincu par ses excuses publiques.

Emma Cakecup reçoit des menaces de mort

Dans sa vidéo d’excuses, la Youtubeuse a demandé aux internautes d’arrêter avec les menaces de mort qu’elle reçoit, et nous ne pouvons qu’aller dans son sens. Certes, le racisme doit disparaître. Et si Emma Cakecup n’est pas une personne raciste, nous devons tous apprendre à ne pas banaliser certains mots dans notre langage courant, car ceux-ci peuvent porter atteinte à un groupe de personnes. Oui, bien que cela puisse paraître anecdotique, le mot « chinetoque » est raciste et nous ne devons pas l’employer pour parler des personnes chinoises.

Ce genre de polémiques rappellent que nous avons tous des progrès à faire pour que le racisme soit un fléau qui appartienne au passé. Mais Emma Cakecup ne mérite aucunement les menaces de mort qui lui sont faites. Elle a reconnu les faits, s’est excusée pour avoir tenu un tel propos et n’est pas prête de le redire. Cette histoire lui a vraisemblablement servi de leçon, et c’est tout ce qui doit être retenu.

Les menaces de mort ne feront pas avancer le débat, mais le feront reculer. C’est par la parole et la pédagogie que les valeurs doivent être véhiculées, transmises. On sait désormais qu’Emma Cakecup y réfléchira à deux fois avant de parler, surtout en direct, et c’est une leçon que nous devons tous retenir.


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.