Donald Trump Alerte : on a tenté de l’empoisonner ! Que c’est il passé ?

Le FBI mène l’enquête.

Donald Trump
Source : RFI

Décidemment, la campagne électorale des USA n’a pas fini de nous réserver des surprises. Les investitures viennent d’avoir lieu. Les démocrates ont investi , un homme qui va avoir 78 ans quelques jours après les élections. De son coté, le parti républicain a renouvelé sa confiance au président sortant, qui lui a 74 ans. Quand on se souvient des commentaires que Trump avait fait sur Brigitte Macron, qui a 7 ans de moins que lui, on imagine aisément ce qu’il  pense de l’âge de son adversaire. Ensuite, un troisième candidat s’est présenté aux élections américaines, et c’est Kanye West lui-même, le musicien qui se croit investit d’une mission divine. Et l’homme a assuré l’animation de la campagne. Cela aurait été drôle si celui qui doit être élu n’avait pas le pouvoir d’appuyer sur le bouton nucléaire.

Une tentative d’attentat sur

Bien entendu Hollywood s’en est mêlé. Régulièrement Trump s’est fait dézinguer par l’une ou l’autre figure du monde du spectacle.  Mais ce n’étaient que des mots et des appels à voter pour Joe Bidden. Mais l’affaire d’aujourd’hui est bien plus grave. En effet, selon l’AFP qui a eu un échange avec le FBI, une lettre a été adressée au président des Etats-Unis. Ce courrier est arrivé tout à fait normalement à la Maison Blanche. Les services de sécurité ont eu un doute et ont intercepté le courrier. En mettant  en place toutes les procédures de sécurité, un produit suspect a été détecté dans l’enveloppe. En fait l’enveloppe contenait de la ricine.

Un poison sans antidote connu

Le poison est extrêmement dangereux. Par comparaison il est 12 000 fois plus puissant que le venin du serpent à sonnettes. Il est 6 000 fois plus toxique que le cyanure. Le gros problème de ce poison, c’est qu’il est bien plus dangereux par inhalation que par ingestion. Celui qui a respiré de la ricine est quasi-impossible à sauver. En effet, l’antidote doit être administré avant. Celui ou celle qui a envoyé la lettre tenait donc à ce que la poudre soit inhalée par Donald Trump. Heureusement pour le président des Etats-Unis, le courrier a été intercepté par les services secrets.

Ce n’est pas une première

Ce n’est pas la première fois que de la ricine est envoyée à la Maison Blanche. En effet, en 2013, une telle lettre a été envoyée au américain. Une seconde a été adressée à la Maison Blanche alors occupée par Barack Obama. Là aussi, le « secret service » chargé de protéger le président et les institutions avait intercepté les produits et empêché l’attentat. Le même style de souci a également eu lieu en France. Gérard Colombs avait annoncé en 2018 qu’un attentat à la bombe de ricine avait été déjoué. Même année, même problème en où la police a procédé à l’arrestation d’un tunisien qui était en train de préparer un attentat en fabriquant une bombe à la ricine.

View this post on Instagram

THANK YOU! #MAGA

A post shared by President Donald J. Trump (@realdonaldtrump) on

Selon le secret service, la sécurité du président ne serait pas compromise

Selon les services secrets américains, qui sont chargés de la sécurité du président des Etats-Unis, la sécurité du président ne serait pas compromise. Certes, le FBI mène l’enquête et on sait pour le moment que le courrier adressé à Trump aurait transité par le Canada. L’agence fédérale d’enquête indique avoir des suspects mais continuer son enquête. Par contre, ce qui est assez surprenant c’est que le président était visé, mais également des agences fédérales situées au Texas. Bien entendu le FBI n’a pas fait davantage de commentaires. Ils ne vont pas ébruiter une enquête en cours, ce qui est tout à fait normal. Par contre, on peut se demander pourquoi d’un coté le président des USA et de l’autre coté des agences fédérales au Texas. Trump n’est pas texan. Mais on va laisser le FBI enquêter.