David Hallyday évoque Tony Scotti, le second mari de sa maman.

David Hallyday parle de son beau-père et fait de nombreuses confidences.

David Hallyday
Source : capture Instagram @david_hallyday

, habituellement discret et peu présent dans la planète people a fait quelques rares confidences sur sa famille. Il est vrai que depuis le de son père, David a eu une actualité chargée. Après avoir mené une bataille judiciaire aux cotés de sa sœur Laura pour récupérer leur dû, confisqué par leur marâtre, il a abandonné sa part à sa sœur. En effet, David a expliqué que son seul souci était de protéger l’héritage de ses sœurs et que lui ne voulait rien. Son seul regret étant d’avoir été empêché de voir son père plus souvent qu’à son tour.

En effet, la seconde épouse de son père avait tout fait pour que Johnny voit ses deux aînés le moins possible. Elle avait été jusqu’à manœuvrer pour lui faire déshériter ses aînés. Mais David est un homme fort. Et il le doit à un autre que son père légitime. C’est sans doute pour cela que David, après la guerre ultra-médiatisée menée contre Laetitia, a fait savoir que pour lui la page-là était tournée et que seul l’avenir l’intéressait. Et pour bien faire comprendre le message, il avait twitté que sa tournée reprenait en novembre et qu’il avait hâte d’y être.

David avait quatorze ans lors du divorce de ses parents

Un divorce parental est toujours délicat pour un adolescent. De plus, ce n’était pas n’importe quel adolescent. Il était le fils de Johnny et de Sylvie, un couple mythique et adulé. Chaque fait et geste de ses parents est scruté et décortiqué par la presse à sensations. Les paparazzis sont aux aguets et l’adolescent voit la vie privée, réelle ou supposée, de ses parents étalée dans les journaux. Toujours est-il que David quitte la France avec sa mère, qui va s’installer aux où Sylvie va continuer sa carrière.

 

Le remariage de Sylvie Vartan

Elle épousera par la suite un producteur américain, Tony Scotti, qui était notamment le producteur de James Brown. Il va aussi devenir celui de Sylvie. L’homme, qui n’a pas d’enfants de son premier mariage, va s’occuper du jeune David comme s’il était son père. Mais il saura respecter la place de Johnny dans la vie de David même si celui-ci était peu présent. Le taulier l’a d’ailleurs reconnu en disant qu’il était bien trop jeune lors de la naissance de David pour être un bon père.

Une figure paternelle de substitution stable

Tony Scotti élèvera David comme s’il était son fils. Il va lui servir de figure paternelle stable, ce que Johnny n’avait pas été en mesure de faire. il lui apprendra les valeurs de la vie, le travail bien fait, et le courage. Mais il lui enseignera aussi les valeurs familiales. Il va lui donner du temps. Il va s’impliquer dans son éducation aux cotés de Sylvie Vartan. Mais son beau-père lui mettra aussi le pied à l’étrier. Il le conseillera pour sa carrière. Il lui  permettra de profiter de son expérience. De plus il a toujours été présent pour son beau-fils. S’il est vrai que leur complicité a parfois pu agacer Johnny, le beau-père de David a toujours su faire en sorte que les relations soient apaisées et que Johnny ne se sente pas mis de coté.

Beaucoup de reconnaissance envers son beau-père

David Hallyday a toujours dit qu’il avait une grande reconnaissance envers Tony Scotti. Il n’a jamais caché son admiration pour cet homme qui lui transmis tant de valeurs et qui a fait de lui un homme bien dans ses baskets. S’il le dit régulièrement en , David l’a aussi mis par écrit. Dans son livre « tu ne m’as pas laissé le temps » il consacre un long passage à son beau-père et le remercie pour ce qu’il lui a apporté et pour avoir fait de lui l’homme qu’il est aujourd’hui.