Proche-Orient et Israël : malgré l’accord avec Washington, 15 frappes et des tirs de roquettes

La situation prend de l’ampleur au Proche-Orient puisque des frappes aériennes ont été identifiées. Des tirs de roquettes ont donc été interceptés.

Trump
Source : capture Instagram @realdonaldtrump

Dans plusieurs villes israéliennes, les habitants ont été réveillés par des sirènes. Ces dernières révèlent que des tirs sont effectués, c’est une façon d’alerter la population. Ce sont les communes proches de la bande de Gaza qui ont été concernées par ces sirènes. Ce mercredi matin, nous apprenons que ce sont 13 roquettes qui ont été tirées et l’armée israélienne a fait donc un « barrage ». Au total, près de 15 frappes ont été identifiées, 9 ont pu être interceptées. L’une s’est abattue entre Gaza et Tel-Aviv à savoir à Ashdod. Les informations ont notamment été partagées par les services de secours locaux.

Au moins deux blessés après les frappes aériennes

Les autorités compétentes relèvent que deux personnes au minimum ont été blessées légèrement lors de ces frappes aériennes. Des accords ont pourtant été trouvés notamment avec Washington. Donald Trump évoque alors un nouveau Moyen-Orient et Netanyahu est conscient que les accords pourront mettre un terme à ce conflit qui dure depuis si longtemps.

  • Le Jihad islamique n’est toutefois pas en accord avec ces propos puisqu’il estime que les forces de la résistance vont prendre de l’ampleur.
  • Il reste convaincu que les accords trouvés avec Washington sont injustes et cela favorisera la poursuite du jihad.
  • Le président de l’Autorité palestinienne a aussi pris la parole. Il estime qu’il n’y aura pas une paix lorsque les droits du peuple ne seront pas respectés.

Selon Mahmoud Abbas, aucune sécurité ne peut être envisagée au même titre que la stabilité pour toutes les populations dans les différentes régions tant que l’occupation ne sera pas terminée et si les droits du peuple palestiniens ne sont pas respectés. La branche armée du Hamas a également évoqué la situation en affirmant que l’État hébreu continuera cette agression. La situation est donc tendue malgré les accords qui ont pu être trouvés avec Washington. Israël a même été mis en garde par le Hamas contre une nouvelle escalade militaire.

Les postes du Hamas auraient été visés par les frappes

Selon les informations transmises par les médias internationaux, des témoins ont révélé que des frappes israéliennes avaient visé l’enclave. Ils mentionnent des hélicoptères et des jets de combats qui ont pris pour cible les postes du Hamas. En parallèle, une usine de fabrication d’explosifs, et même d’armes aurait aussi été prise pour cible lors de ces attaques. Pour certains spécialistes, les tirs coïncident avec la cérémonie proposée à la Maison-Blanche. Cette dernière permettait à ces accords d’être signés. Ils visent Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn.

Il faut savoir que cette signature n’est pas anodine puisqu’elle intervient quelques semaines avant l’élection du président des États-Unis. Si les sondages déclarent Donald Trump comme perdant, il pourrait à nouveau créer la surprise. Il faut aussi noter que cela a permis à l’actuel président des de gagner en autorité et en crédibilité. Pour certains, il a réussi ou d’autres ont pu échouer les années précédentes. Nétanyahou a également révélé que près de 5 ou 6 pays arabes seraient prêts à les rejoindre très bientôt, des discussions seraient alors en cours. Pour l’Autorité palestinienne, le son de cloche n’est pas le même puisque ces accords sont perçus comme une véritable trahison. Toutefois, Donald Trump semble un peu plus optimiste en révélant que les Palestiniens vont totalement devenir membres. Seul l’avenir pourra nous dire si le président a raison.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.