Vacances de la Toussaint : un reconfinement serait mal vécu par des familles à Lyon, ville touchée par le Covid-19

Les vacances d’été ont mal commencé pour plusieurs centaines de personnes du côté de Lyon. En effet, ces familles ont été contraintes de se confiner.

Masque
Source : capture Pixabay

Certains pensent qu’ils pourront partir en dès ce week-end et d’autres sont dans une situation problématique. Il faudra attendre les mesures d’Emmanuel Macron pour connaître ces mesures.

Ce scénario pourrait finalement être utilisé pour d’autres foyers surtout si des clusters sont validés.

Comme le souhaite Jean Castex, il y aura des mesures de confinement, il sera donc localisé comme ce fut le cas en Espagne ou encore en Australie avec Melbourne. En effet, le confinement à Lyon devrait perdurer jusqu’au 13 juillet et il concerne 450 habitants.

Cet isolement selon BFMTV a été mis en place à cause de 6 cas découverts pour le . Ils ont été identifiés dans un groupe scolaire de Lyon selon l’Agence régionale de santé.

Ce sont donc 450 élèves ainsi que les personnels des établissements qui sont concernés par cette mesure qui tombe forcément très mal puisque les vacances commencent.

Masque
Source : capture Pixabay

Pourquoi un confinement pour ces habitants à Lyon ?

C’est l’effet boule de neige qui entraîne le confinement, car les six cas confirmés pour la contamination au coronavirus ont pu être en contact avec des élèves et du personnel du groupe scolaire. Les conséquences sont donc problématiques, car les autorités compétentes préfèrent prendre un maximum de précautions. En effet, avec un confinement de 14 jours, ils évitent la propagation du virus si toutefois d’autres personnes parmi les 450 élèves et personnels ont pu être atteintes par le virus.

Masque
Source : capture Pixabay
  • La situation mérite toutefois une précision, car les personnes qui ont été en contact ne sont pas forcément malades.
  • Le chiffre peut être assez inquiétant, mais le confinement pour ces 450 individus représente une mesure de prévention, certains pourraient ou non être contaminés.
  • L’agence régionale de santé de l’Auvergne Rhône-Alpes révèle qu’il s’agit d’un protocole sanitaire précis qui a été mis en place.

De ce fait, il y a un dépistage qui est réalisé pour toutes les personnes et le confinement de 14 jours est indispensable. Ce délai est utilisé depuis le début de la crise sanitaire, il permet notamment de savoir si les individus sont porteurs ou non de la maladie. Si un autre test est réalisé après les deux semaines de confinement et s’il est négatif, la personne n’est pas malade, elle peut alors être déconfinée. Cela est toutefois problématique pour les familles qui avaient décidé de partir en Vacances de la Toussaint ce week-end ou le précédent puisqu’il est impossible de sortir de son domicile.

Et si le premier test est négatif ?

Si vous êtes dans une situation identique et que vous souhaitez partir en vacances, mais que vous avez été en contact avec une personne atteinte par le coronavirus, vous ne pourrez pas quitter votre domicile. Le premier test a été négatif, vous pensez alors que vous êtes libre, mais la réalité est bien différente, car il y a une période d’incubation de plusieurs jours. Généralement, un test est réalisé après une semaine et s’il est négatif, vous continuez la mesure de confinement. Après les 14 jours, s’il est toujours négatif, vous pouvez reprendre votre quotidien classique et même partir en Vacances de la Toussaint. Par contre, si le test est négatif au cours du premier jour, mais positif après une semaine, vous devrez être confiné un peu plus longtemps.

Les mesures de confinement commencent après le dernier contact. Vous comptez ensuite 14 jours. Par exemple, la personne a été déclarée malade samedi dernier, mais vous ne l’avez pas vu depuis lundi, vous comptez 14 jours depuis cette date. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel de la santé et d’utiliser toutes les informations mises à votre disposition sur les sites officiels du gouvernement notamment celui dédié à la santé. Bien sûr, ce n’est pas la ville de Lyon qui est totalement confinée, mais seulement ces 450 personnes, cela concerne les élèves et le personnel de l’établissement.

Si vous avez un doute ou si vous pensez avoir été en contact avec ces personnes, n’hésitez pas à vous rapprocher des autorités compétentes, elles auront l’occasion de vous transmettre des informations fiables. En effet, si vous avez côtoyé ces individus il y a quelques jours, une mesure d’isolement par précaution peut être envisagée, d’où l’importance d’être vigilant. Même si aucun symptôme n’apparaît, vous pouvez tout de même être porteur et contaminer par la suite votre entourage. Il y a de nombreux clusters en et certains sont forcément à l’étude. Il faut impérativement savoir si la contamination peut reprendre des forces dans les prochaines semaines ou si le coronavirus est maîtrisé.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.