L’ancien sénateur socialiste Henri Weber est mort du Covid-19

Figure de mai 68, Henri Weber était passé à la social-démocratie. Parlementaire socialiste durant de nombreuses années, il est mort du Covid-19, dimanche 26 avril, à l’âge de 75 ans.

Henri Weber - source Voici

Ce matin, les hommages sont nombreux pour saluer la mémoire d’. Toutes les figures du Parti Socialiste font part de leur tristesse, c’est le cas notamment de François Hollande, de Manuel Valls ou Laurent Fabius. La famille des anciens trotskistes s’est aussi manifestée, à l’image d’Edwy Plenel, le fondateur de Mediapart.

Henri Weber est décédé, dimanche 26 avril, en Avignon. L’homme a été un leader trotskiste avant de se convertir au socialisme de transformation durant les années 1980. Son parcours a été très riche. En 2018, il a écrit le premier tome d’un livre de mémoires intitulé « Rebelle jeunesse » dans lequel il revenait sur son histoire et son épopée militante.

Un leader trotskiste

Weber est né en 1944 à Leninabad, en URSS. Sa famille, juive polonaise, avait dû fuir la ville de Chrzanow, lors de l’invasion nazie de la Pologne, en 1939. Les parents d’Henri Weber ont été envoyés dans un camp de travail dans la région de Sibérie avant d’aller à Leninabad. Après la guerre, la famille Weber vient s’installer à Paris. Henri Weber grandit dans le 20e arrondissement. C’est un élève brillant qui connaît un beau parcours scolaire. Peu à peu, il se politise au lycée, dans le contexte de la guerre d’Algérie à laquelle il s’oppose. A 16 ans, il intègre le mouvement des Jeunesses communistes. Il fait des études à la Sorbonne et milite à l’UNEF, ainsi qu’à l’Union des étudiants communistes (UEC). Il se lie d’amitié avec Alain Krivine, une figure trotskiste. Les trotskistes vont d’ailleurs être exclus du PCF et de l’UEC. Un nouveau mouvement : la Jeunesse communiste révolutionnaire (JCR) est créée.

Weber en 68 – DR

Mai 68

Lorsque le mouvement de Mai 68 démarre, la JCR joue un rôle assez important. Weber considère ce moment comme une répétition générale avant la révolution. Lors de émeutes, il participe aux barricades.

Après mai 68, la JCR est supprimée comme d’autres organisations. Il travaillera alors comme enseignant de philosophie à l’université de Vincennes. La Ligue communiste révolutionnaire se remet en place en 1974. A la fin des années 1970, ses convictions révolutionnaires vacillent. Il publie de nombreux livres sur le communisme et travaille sur plusieurs penseurs.

Henri Weber – source AFP

Le parcours au Parti Socialiste

Au début des années 1980, il mène un travail sur le patronat français. C’est à cette époque qu’il fait la connaissance de Laurent Fabius, une rencontre fondamentale pour lui. Un long compagnonnage va suivre. Lorsque Fabius entre à Matignon, en 1984, Weber travaille à ses côtés. En 1986, il prend sa carte au Parti socialiste. Il fera partie du courant fabiusien. Durant une trentaine d’années, Weber sera un membre actif de la direction du PS.

Henri Weber a été élu à plusieurs reprises.

  • Il fut adjoint au maire de Saint-Denis (1988-1995),
  • Sénateur de Seine-Maritime (1995-2004).
  • Député européen sur la période entre 2004 et 2014.

 

 


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.