COVID-19 : reconfinement ? nouvelles mesures ? Découvrez les annonces choc données par Olivier Véran

La crise sanitaire du coronavirus avance encore une fois en France et dans le monde. De nouvelles mesures ont été annoncées hier par le ministre de la santé.

Olivier Veran
Source : Geoffroy Van Der Hasselt, AFP

C’est un point que les françaises et les français attendaient avec grande impatience : le conseil de santé s’est enfin réuni et a communiqué sur de nouvelles mesures, notamment sur 8 métropoles qui se retrouvent en alerte renforcée. En effet, 69 départements se retrouvent en zone rouge avec des rassemblements limités et de nombreuses restrictions…

Coronavirus : quelle est la situation dans le pays aujourd’hui ?

En 24 heures en , on a compté hier soir plus de 13 000 nouveaux cas de coronavirus en seulement 24 heures. Il faut dire que depuis ces dernières semaines et plus particulièrement depuis mardi où la barre des 10 000 cas quotidiens a été franchie, la situation concernant la pandémie ne fait que de se dégrader sur l’ensemble du territoire français. Mais le gouvernement a également revu sa façon de mesurer l’évolution de l’épidémie dans le pays. En effet, des indicateurs sont utilisés en fonction des différentes régions françaises pour lever ou non des alertes. L’objectif de ces mesures, comme l’a déclaré le ministre de la santé , est de pouvoir minimiser la durée des alertes maximales dans les zones qui sont concernées.

Le Dr Pittet a expliqué quant à lui que les gestes barrières étaient toujours en vigueur et a fait une piqure de rappel importante que le port du et le lavage de mains. Ces pratiques, qui relèvent de l’évidence pour certains, ne sont pourtant pas toujours respectées.

Des niveaux de vigilance en fonction de la situation par région

Plusieurs niveaux ont été décidés et attribués en fonction des situations locales. Ainsi, on retrouve donc :

  • des zones vertes avec 32 départements
  • des zones roses d’alerte renforcée
  • des zones rouges écarlates d’alerte maximale
  • des zones noires, où l’état d’urgence sanitaire serait déclaré

 

Dans les zones roses – alerte renforcée :

Cela concerne les villes de Bordeaux, Grenoble, Lyon, Montpellier, Nice, Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Rennes, Rouen, / la petite couronne. Dans ces villes, les rassemblements sont maintenant limités à 1000 personnes au maximum (et jusqu’à 10 dans l’espace public), il est interdit d’organiser de grands évènements, les bars pourront fermer, tout comme les salles de fêtes et les salles polyvalentes. Dans le cas où la situation s’aggrave, l’alerte pourrait passer dans la zone rouge écarlate pour ces villes.

Dans les zones rouges écarlates – alerte maximale :

Cela concerne Aix, la Guadeloupe, et Marseille. Dans le cadre de cette alerte, les restaurants ainsi que les bars sont contraints de fermer sauf s’ils décident de respecter le protocole sanitaire à la lettre. Il faut dire que la semaine dernière, les patrons de bars et de restaurants avaient été rappelé à l’ordre notamment à Paris, accusés de ne pas être assez vigilants sur les règles sanitaires. En revanche, les salles de cinéma, de théâtre, et les musées ne sont pas concernées dans le cadre de ce niveau d’alerte.

Du côté des réactions politiques, on observe d’ores et déjà de nombreux mécontentements avec notamment celle de Renaud Muselier, président de la région Provence Alpes Côte d’Azur qui accuse le gouvernement de mettre en place un “quasi-reconfinement”. La maire de Marseille Michèle Rubirola a également partagé sa colère sur les réseaux sociaux, ne comprenant pas la raison pour laquelle elle n’a pas été consultée pour prendre cette décision, qui aura un impact important pour la vie économique de la ville.


Frédéric Ozart

Frédéric Ozart

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.