Congé paternité : Bonne nouvelle, sa durée va doubler et passer à 28 jours au lieu de 14 jours !

C’est une nouvelle choc que le gouvernement a fait hier soir, alors que la crise sanitaire du coronavirus revient en force sur le pays !

Un père avec son bébé
Source : Pixabay

C’est ce mardi soir que l’Elysée a fait une grande annonce : le gouvernement a en effet décidé contre toute attente de changer la durée du congé paternité.

Tout ce que vous devez savoir sur l’allongement de la durée du congé paternité

Mais si en lisant les premières lignes, les détracteurs du gouvernement ont pu s’attendre à une très mauvaise nouvelle, ils ont très rapidement été rassurés. En effet, nombreux sont les pères qui ne comprenaient pas que la durée du congé paternité ne soit pas complètement égal au congé maternité, en prônant l’égalité entre les hommes et les femmes. Mais le gouvernement de Jean Castex va dans le bon sens et a annoncé que la durée du congé paternité qui était jusqu’à aujourd’hui de 14 jours devrait être désormais de 28 jours.

L’annonce, qui était très attendue, a ravi les associations qui militent pour cette rallonge. En effet, une commission d’experts demandait que le congé paternité soit rallongé à neuf semaines et le gouvernement avait dans la foulée annoncé prendre une décision très rapidement d’ici la fin du mois de septembre. Il faut en revanche bien noter que cette mesure ne sera pas appliquée dans l’immédiat, et que les français voulant en profiter vont devoir se montrer patients. En effet, l’allongement de la durée du congé paternité ne se fera pas dans les prochains jours mais d’ici près d’un an. Le gouvernement a en effet annoncé que l’allongement de cette durée rentrerait en vigueur seulement à partir du 1er juillet 2021.

Durée du congé paternité : il devient en partie obligatoire pour les futurs papas !

On peut noter également qu’il sera aussi possible d’obtenir davantage de jours de congés de paternité dans les cas de naissances multiples comme pour les jumeaux ou les triplés. Il faudra en effet compter sur sept jours supplémentaires par enfant. Bien évidemment, ce congé paternité sera complètement pris en charge par la sécurité sociale grâce à la branche « famille » qui se chargera de régler aux parents le manque à gagner, bien que l’employeur a comme toujours les trois premiers jours de prise en charge.

Mais si aujourd’hui, selon une récente étude annoncée par le gouvernement, le congé paternité est pris par seulement 67% des futurs pères, cela devrait changer d’ici l’année prochaine. En effet, le gouvernement a annoncé qu’une partie du congé paternité sera désormais bel et bien obligatoire. Pour autant, la décision n’a pas encore été prise sur le nombre de jours exacts qui pourraient être obligatoires, bien que l’on table sur une large fourchette allant de deux jours et jusqu’à deux semaines.

Dans le cas où l’employeur ne tiendrait pas compte de cette mesure et obligerait son employé à travailler pendant son congé paternité obligatoire (dont la durée reste à déterminer), l’entreprise pourra être obligée de payer une grosse amende de 7500 euros. Une décision qui peut se comprend quand on sait que cette nouvelle mesure coûte entre 250 à 260 millions d’euros l’an prochain, et jusqu’à 500 million pour les années qui viennent. En effet, le gouvernement penche pour le fait que les pères n’hésiteront plus à prendre l’ensemble de leur congé paternité, comme c’est le cas dans d’autres pays européens. Le gouvernement estime en effet passer à 80% en 2021 et même aller jusqu’à 90% en 2022 : est-ce que cela sera réellement le cas d’ici deux ans ?


Frédéric Ozart

Frédéric Ozart

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.