Pourquoi je vis : Mickaël Lumière stupéfiant dans la peau de Grégory Lemarchal. Retour sur les meilleures performances d’acteurs dans des biopics !

Dans la carrière d’un comédien, il paraît inévitable de passer par la case biopic pour s’offrir un rôle prestigieux ! On vous propose de revenir sur les plus marquantes.

Biopic
Source : Instagram

La carrière de Mickaël Lumière est toute neuve. Elle est pourtant déjà marquée par un rôle très prestigieux. Dans Pourquoi je vis, le comédien incarne le chanteur Grégory Lemarchal et lui prête ses traits. Il s’agit d’un passage quasi-obligé dans la vie d’un acteur ou d’une actrice. La case biopic est un excellent moyen de faire parler de soi, du moins quand la prestation est réussie. Les récompenses tendent les bras aux comédiens qui s’essayent à l’exercice, comme vous le verrez ci-dessous avec notre sélection.

Reese Witherspoon et Joaquin Phoenix dans Walk the Line

Ce biopic prestigieux se donne pour objectif de conter en deux heures l’incroyable vie de Johnny Cash, chanteur de country qui a connu un incroyable succès dans les années 50 et 60. De sa relation tumultueuse et amoureuse avec la chanteuse June Carter à ses addictions, en pensant par sa vie de famille, le long métrage se propose de ne rien cacher de la trépidante aventure qu’a vécu Johnny Cash. Joaquin Phoenix et Reese Witherspoon sont stupéfiants et méritent une pluie de louanges. Le premier étonne de similarité et incarne un Johnny Cash désabusé et perdu. La seconde apporte une touche féminine à la fois délicate et forte, cocktail détonnant de fragilité et de puissance. Elle repartira avec l’Oscar de la meilleure .

Eddie Redmayne et Felicity Jones dans Une merveilleuse histoire du temps

S’il y a bien une histoire qui méritait d’être mise en images au cinéma, c’est bien celle de Stephen Hawking. Le génie scientifique n’avait supposément qu’une poignée d’années devant lui. Il a défié la médecine de son époque et s’est imposé comme l’un des plus grands cerveaux de notre époque. Et il est interprété à la perfection par un Eddie Redmayne transcendé, qui capture l’essence de l’homme sans le singer. A ses côtés, Felicity Jones apporte un supplément d’âme salvateur et accompagne tout en émotion l’acteur. Elle incarne sa femme, Jane, qui a fait de son mieux pour aider son époux, et dont l’importance était méconnue du grand public. Si Felicity Jones est nommée aux Oscars, elle repartira bredouille, contrairement à Eddie Redmayne qui s’empare de la statuette. 

dans The Hours

Au début des années 2000, Nicole Kidman est sans doute l’une des plus grandes actrices de son temps. Après avoir enchanté la presse et le public avec Moulin Rouge et Les Autres, elle se lance un autre défi de taille, celui d’incarner la romancière anglaise Virginia Woolf. Il ne s’agit pas d’un biopic à proprement parler puisque c’est uniquement la fin de vie de l’auteure qui est mis en scène. Rongée par la dépression, elle se suicide en se noyant. Affublée d’un faux nez qui la métamorphose physiquement, Nicole Kidman est bouleversante d’honnêteté. Elle a modifié sa voix, sa posture, a appris à écrire de la main droite (elle est gauchère) comme Virginie Woolf et surprend de sobriété, alors qu’il aurait facile de tomber dans le piège de l’outrance. Elle repartira, elle aussi, avec un oscar pour sa performance. 

Zac Efron dans Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile

Longtemps parasité par son image de golden boy américain héritée de ses débuts sur (son rôle de Troy dans High School Musical lui colle à la peau), Zac Efron a tenté au cinéma de s’émanciper et de prouver son talent. Dans Paperboy d’abord, il s’attaque au film noir sulfureux et quasi-érotique pour montrer qu’il a grandi. Mais avec Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile, l’exigence réside dans le fait qu’il incarne le tueur en série diabolique et séduisant Ted Bundy. Ce jeune homme étudiant en droit a réellement existé et a été reconnu coupable de plusieurs crimes et meurtres. L’acteur y apporte toute la froideur nécessaire pour incarner ce personnage, mais dégage également une vraie aura solaire et séduisante, celle là même qui permettait au tueur de s’en prendre à ses victimes. Dans la carrière de l’acteur, il y aura certainement un avant et un après Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile. Il s’agit en revanche du seul film de la liste à ne pas être sortie au cinéma puisqu’il a été acheté par Netflix.

View this post on Instagram

Ted Bundy haqqında melumatınız yoxdursa film boyunca “belke doğurdan da heç bir günahı yoxdur” deye düşünerek izleyeceksiniz. Tanıyanlar ise bu biografik filmi izleyerken hedsiz esebleşe ve teeccüblene biler . Gerçek heyatda da bu insan oskarlıq aktyor imiş 😑 . Qeribe bir nüans ise qadınların bu adama heyranlığı ve onun xoşuna gele bilmek üçün özlerini fiziki görünüşce qatilin qurbanlarına benzetmekleridi 🙄 .Film daha çox mehkeme ve cinayetlerin araşdırılması fazasından behs etse de , gerçek hadiseleri eks etdirdiyi üçün elbette ki böyük maraq doğurur . . . . . #tedbundy #serialkillers #zacefron #zacefrontedbundy #lilycolins #biographicalfilm #bioqrafikfilmlər #filmlerdenkesitler

A post shared by Feedyoursoul (@thebrandnewtestament) on


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.