McDonald’s inove en utilisant l’huile de friture pour faire des impressions 3D et le résultat est complètement dingue, regardez !

Si les clients de McDonald’s apprécient manger les frites de l’enseigne avec les hamburgers, peu de gens savent que l’huile de friture peut être utilisée pour tout autre chose !

Frites McDonald's
Source : BFM Business

McDonald’s a encore fait parler de sa chaîne de restauration rapide pour une raison qui est assez étonnante pour les clients. En effet, il n’est pas rare de voir McDonald’s dans de l’actualité pour toute autre chose que ses fameux hamburgers.

McDonald’s est au cœur de l’actualité pour ses produits alimentaires, mais pas seulement !

Par exemple, on a pu voir que McDonald’s a récemment été au cœur de l’actualité grâce à une fonctionnalité de vérification des fonctionnements des machines à glaces dans le monde. Cette idée très ingénieuse a d’ores et déjà permis à plusieurs milliers d’américains de savoir s’ils pouvaient ou non commander un sundae ou un McFlurry dans n’importe quel restaurant de leur pays. Mais aujourd’hui, c’est un tout autre sujet qui est au cœur de l’actualité avec McDonald’s comme nous allons le voir.

En effet, des millions de frites de McDonald’s sont cuites chaque jour dans les centaines de restaurants de la chaîne de fast-food présente partout dans le monde. Malheureusement, l’huile de friture est très souvent jetée après son utilisation, alors que de nombreuses utilisations pourraient être faites après la cuisson des frites. Par le passé, l’utilisation d’huile de friture s’est déjà vue utilisée comme carburant pour une voiture ou même pour des Airbus. Une utilisation assez originale qui a d’ores et déjà séduit certains réfractaires…

Des scientifiques qui viennent de l’université de Toronto ont en effet réalisé un partenariat avec McDonald’s pour réaliser une opération complètement dingue, et le moins que l’on puisse dire est que le résultat est pour le moins surprenant !

Des scientifiques utilisent l’huile de friture de McDonald’s et réalisent des impressions 3D magnifiques !

Malheureusement, il n’est pas rare de voir de la résine de très mauvaise qualité pour les impressions 3D. On retrouve souvent du plastique bas de gamme, peu écologique et peu économique également. Pour cette raison, les chercheurs de l’université de Toronto ont donc voulu opter pour une résine qui pourrait être biodégradable. En effet, comme l’a expliqué dans les médias le professeur des sciences physiques Andre Simpson, le plastique est très mauvais car le traitement de ce produit chimique n’est pas optimal. En remplaçant le plastique par un produit naturel, la nature peut automatiquement mieux le traiter.

Il se trouve que les molécules de graisse de l’huile de friture sont similaire à celles de la résine utilisée pour faire des impressions en 3D. L’équipe de recherche a donc décidé de solliciter plusieurs chaînes de fast-food à Toronto pour récupérer de l’huile de friture. En effet, les volumes nécessaires pour réaliser des expériences sont importants, et il se trouve que seul McDonald’s a bien voulu jouer le jeu ! Avec seulement un litre d’huile de friture usagé, il est possible de fabriquer 420ml de résine pour de l’impression en 3D.

Après avoir réalisé quelques essais, l’équipe de recherche a voulu montrer que les propriétés physiques et thermiques de l’huile de friture de McDonald’s étaient excellentes. En effet, en imprimant un papillon en 3D, l’équipe a constaté qu’il était tout à fait stable thermiquement et qu’il était bien biodégradable. Dernier avantage et non des moindres : le prix ! En effet, une tonne de résine issue de l’huile de friture coûterait alors 300€ la tonne, là où il faut compter 460€ pour un litre de résine dite commerciale. Une nouvelle opportunité pour McDonald’s de se recycler dans le domaine


Frédéric Ozart

Frédéric Ozart

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.