Mike Brant : son passé tragique dévoilé – Des révélations horribles au sujet de sa mère…

Voilà 45 ans que le célèbre Mike Brant est mort. Le 25 avril 1975, le chanteur s’est suicidé en se défenestrant à seulement 28 ans. Récemment, nous avons eu de nouvelles révélations terribles sur le passé de sa mère. Retour sur sa vie tragique...

Mike Brant : son terrible secret familial dévoilé
Source : Journal Impact European

Même si a été une star internationale adulé par toute une génération, il n’aura jamais été heureux. Un profond mal-être s’est emparé de lui depuis sa naissance, ce qui le conduisit à commettre l’irréparable…

Pour les 45 ans de sa mort, Yona Brant, sa nièce, prend la parole et nous dévoile qu’un album inédit va sortir. « Quand Mike est arrivé en France, il a été recueilli par Jean Renard. Ils ont fait plus de 255 séances de recording, du travail en studio » nous apprend-elle.

Mike Brant a marqué toute une génération
Source : RTS

Mike Brant : une vie tragique

Mike Brant, Moshé Brant de son vrai nom, n’a pas eu une vie facile contrairement à ce que l’on pourrait croire. Il a fondé sa carrière uniquement sur le mérite et a travaillé sans relâche pour atteindre l’excellence.

Mike Brant issu d’une famille de réfugiés juifs et est d’ailleurs né dans un centre de transit de réfugiés sur l’île de Chypre. Sa mère, Bronia, n’avait pas anticipé sa grossesse et n’a pas eu d’autres choix que d’accoucher dans des conditions terribles aux côtés de son mari, Fishel Brant.

Mike fera 4 ans de voyage avec ses parents en tant que réfugiés jusqu’à rejoindre la « Terre Sainte ». A 4 ans, il est toujours muet, traumatisé par ce qu’il a vécu. Il s’est peu à peu mis à chanter et à imiter des cris d’animaux. Face à sa voix angélique, ses parents ont décidé de l’inscrire à la chorale de l’école.

La mère de Mike Brant a été déportée
Source : Le Parisien

Ses parents ont un second fils, Zvi, dont il s’occupera énormément pendant toute sa jeunesse. En effet, ses parents ont un lourd secret qu’ils ont caché à leur aîné jusqu’à ses 13 ans… Sa nièce Yona témoigne au sujet de sa tante Bronia : « Elle avait été déportée à Auschwitz, il ne le savait pas ».

Mike Brant : sa mère a survécu à Auschwitz

Son père s’est battu contre le Régime Nazi et sa mère est une rescapée de l’Holocauste. A 16 ans en 1939, elle a été déportée dans un ghetto de Lodz puis à Auschwitz. Après des années d’horreur, elle a fini par survivre. Ses parents ont donc de lourdes séquelles de la guerre et sont souvent hospitalisés donc absents.

On peut dire que le jeune Mike Brant s’est fait seul et rêve d’une carrière de chanteur. « Ses parents étaient très souvent absents, hospitalisés. Personne n’en parlait à la maison mais ça planait dans l’ambiance de la famille » a expliqué Yona Brandt.

Deux ans après avoir découvert le terrible secret de sa famille, Mike Brant craque et fait un ulcère de l’estomac à seulement 15 ans. Il n’oublie cependant pas son rêve et continue de chanter. C’est à 20 ans qu’il est repéré et devient peu à peu une star internationale, notamment avec ses deux tubes phares « Laisse-moi t’aimer » et « C’est ma prière ».

La descente aux enfers de Mike Brandt : une place parisienne à son nom

Malheureusement pour lui, son père décède brutalement, ce qui réveilla les angoisses de jeunesse du jeune chanteur. Sa descente aux enfers commence. Mike Brant est secoué par des angoisses, des insomnies liés à des cauchemars terribles et une profonde dépression qui le ronge. Le passé de sa famille le haute.

En 1974, il fait une première tentative de suicide en se défenestrant mais s’en sort avec une facture. En 1975, il met définitivement fin à sa vie en se jetant d’un immeuble parisien. Encore vivant quand les secours sont arrivés, Mike Brant succombe rapidement à ses blessures.

Mike Brant s'est suicidé à Paris, une place du 16ème arrondissement porte son nom
Source : Melody

Aujourd’hui, une place dans le 16ème arrondissement de Paris porte son nom en hommage au chanteur qui aura marqué toute une génération de fans.


Marion Keller

Marion Keller

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé lire et écrire. J’ai commencé un nombre incalculable de romans mais j’avais constamment besoin de renouveau. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers la rédaction web pour produire des contenus courts et éducatifs. En ce sens, les actualités sont parfaites pour moi et j’aime les rédiger pour vous !