Vacances d’été naturistes : ils font la grève du textile mais pas du masque

Avec la crise sanitaire, les touristes ont bien été obligés de revoir leurs plans. Le gouvernement a été clair et a donné des consignes précises aux Français. Dans la mesure du possible, ces derniers étaient priés de prendre leurs congés d’été dans l’Hexagone. Malgré tout, quelques irréductibles des séjours estivaux à l’étranger peuvent se rendre dans certains pays européens. À condition, bien sûr, de respecter les gestes barrières, les distances sociales et de considérer le masque comme une seconde peau.

https://www.instagram.com/p/CC7-G1fp7N5/

Pour ceux qui ne quittent pas la France, plusieurs options s’offrent à eux. Les inconditionnels de la plage peuvent toujours se prélasser au bord de la Méditerranée, de l’Atlantique ou de la Manche. Les adeptes de la montagne ont également l’embarras du choix grâce aux nombreux massifs que compte l’Hexagone, en prenant garde tout de même à faire attention aux dangers que cachent ses sublimes paysages. Quant à ceux qui aiment les terres et le charme de certaines régions, il y a également une multitude de possibilités.

Dans le plus simple appareil

Et pour que les vacances aient un goût inédit, pourquoi ne pas laisser tomber le haut (et le bas) ? Car oui, malgré le coronavirus, le naturisme a encore la cote. Et les campings qui accueillent des passionnés de cette pratique ne désemplissent pas. « C’est la première année que j’ai autant de réservations, je n’ai jamais vu ça », souligne le gérant du de Gourdon dans le Lot, que citent nos confrères de RMC.

https://www.instagram.com/p/CC8gBY5l6KQ/

Bien évidemment, comme c’est le cas dans l’ensemble du secteur touristique, il a fallu prendre des précautions pour respecter les règles sanitaires. Par exemple, la porte d’entrée du est censée être ouverte en permanence afin d’éviter les contacts des vacanciers avec les poignées. Une mesure qui peut poser problème car la loi impose de la fermer, de manière à ne pas voir une personne nue depuis la rue. L’alternative trouvée par le camping ? Garder la porte entrouverte !

Des adeptes comblés

Du côté de ceux qui aiment à pratiquer le naturisme, point de grand changement par rapport aux autres années. Juste quelques détails afin que l’hygiène soit irréprochable. « On ne s’assoit jamais sur une chaise sans serviette », fait remarquer une adepte.

https://www.instagram.com/p/CDBX6zvg46v/

Et à la question « le port du masque est-il compatible avec le naturisme ? », la réponse est oui. Comme c’est le cas avec celui de Gourdon, le Creuse Nature de Boussac-Bourg est plein à hauteur de 80% en juillet, après un mois de juin qui fut faible au niveau des réservations. Le naturisme continue d’attirer et semble même séduire de nouvelles personnes, qui ont pris conscience « qu’il fallait plus que jamais se rapprocher de la nature en se déshabillant », déclare un adepte du camping de Gourdon. Tant que les gestes barrières sont respectés et que le masque est consciencieusement porté à l’intérieur, le naturisme n’a pas de raisons de disparaître !

 

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » France » Vacances d’été naturistes : ils font la grève du textile mais pas du masque