Covid-19 : Attention à la deuxième vague en France attendue en octobre, novembre et décembre ? L’annonce choc de Delfraissy

Le Conseil scientifique vient de partager ses découvertes par rapport au Covid-19. Une deuxième vague serait donc attendue dès octobre.

Le coronavirus
Source : Pixabay

Jean-François Delfraissy a donc pu s’exprimer concernant cette situation puisque le est toujours d’actualité sur le sol français. Il faudra alors un vaccin pour que la maladie ne puisse plus être aussi angoissante. Pour l’instant, nous avons seulement les gestes barrières afin de nous protéger avec des masques, du gel hydroalcoolique et le respect de la distanciation sociale. Les internautes se posent de nombreuses questions, le Conseil scientifique tente alors de répondre comme La Parisien peut le préciser sur son site.

Une seconde vague pour le coronavirus ?

Il suffit de regarder ce qui se produit dans plusieurs pays comme l’Espagne ou encore l’Australie et même la Croatie. A chaque fois, des hausses concernant les contaminations sont identifiées, cela prouve que le Covid-19 est toujours actif, d’où l’intérêt d’être très vigilant. Sur le sol français, Olivier Véran a également spécifié que plusieurs signaux montraient une légère reprise, cela avait notamment été évoqué par Emmanuel Macron lors de son entretien du 14 juillet. Les inquiétudes sont donc au rendez-vous, mais le Conseil scientifique n’est pas très rassurant.

  • Une seconde vague selon Jean-François Delfraissy serait donc envisageable pour octobre, novembre et décembre.
  • Nous pourrions alors terminer l’année avec une hausse des cas sur le sol français, mais ce n’est bien sûr pas un scénario.
  • Il ne faut pas oublier que le vaccin sera testé notamment en septembre pour Sanofi, mais la mise sur le marché n’est pas à envisager avant 2021.
  • Selon le Conseil scientifique, cette vague proviendrait du sud cette fois, mais comme le gouvernement est prêt, la situation pourrait être un peu meilleure.

Le chef de l’État, Jean Castex ou encore Olivier Véran ont précisé que le pays avait appris de cette première vague qui avait entraîné un confinement conséquent. Un plan de reconfinement ciblé est donc développé et il semble pratiquement terminé. Cela permettra alors de réagir au plus vite et dans les meilleures conditions afin de mettre un terme à la propagation du virus. Le Conseil scientifique précise que cette seconde vague sera traitée dans tous les cas d’une manière différente.

D’autres scénarios sont-ils envisagés ?

Si les Français respectent les gestes barrières avec la plus grande rigueur, les contaminations seront forcément beaucoup plus faibles. Les autorités compétentes ont toutefois constaté qu’il y avait un relâchement depuis quelques jours et cela est sans doute expliqué par les vacances d’été. Certains cas importés sont aussi pointés du doigt. Dans tous les cas, le Conseil scientifique estime que ce scénario est le plus probable par rapport à deux autres. En effet, la disparition du virus pour l’instant est difficile à envisager au vu de la propagation dans le monde. Ce sont plus de 14 millions de personnes qui ont été infectées depuis le début de la crise sanitaire.

L’installation chronique pour une longue période n’est pas forcément envisagée, c’est donc la seconde vague qui semble la plus probable, mais ce n’est bien sûr pas une certitude. Depuis le 20 juillet, les masques sont obligatoires dans les lieux clos, une amende de 135 euros est prévue si vous ne respectez pas cette mesure. Elle n’est pas seulement valable dans les transports en commun, mais également les magasins, les établissements qui reçoivent du public… L’objectif premier consiste à réduire le nombre de cas et à limiter ainsi la propagation. Les vacances d’été seront sans doute déterminantes pour savoir si le coronavirus sera au coeur d’une seconde vague.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.