Rentrée des classes : les régions réagissent face aux décisions du gouvernement

La rentrée des classes ne sera pas « normale » puisque le coronavirus est toujours présent, les enfants devront alors porter le masque dès le collège.

Masque
Source : capture Pixabay

La mesure est officielle, les enfants devront porter un masque dans l’établissement scolaire, il sera alors obligatoire. Cette mesure sera aussi identifiée dans les entreprises dès le 1er septembre afin de limiter le plus possible la propagation du virus en . Toutefois, le gouvernement a été quelque peu décevant en précisant que le masque était considéré comme une fourniture scolaire, il est alors à la charge des familles. Ces dernières doivent déjà faire face à des dépenses considérables, mais les régions ainsi que les départements ont décidé de réagir.

Enfants
Source : capture Pixabay

Une prise en charge de la dépense des masques

Un enfant aura clairement besoin de plusieurs masques au cours de la journée qu’ils soient en tissu ou chirurgicaux. Cela représente alors un coût considérable sur un mois et, si l’épidémie perdure, il faudra acquérir de nombreux exemplaires. Il ne faut pas oublier que les boîtes de 50 sont facturées une trentaine d’euros, les familles qui ont plusieurs enfants auront besoin de plusieurs unités. Certaines familles ne peuvent pas forcément prendre en charge ces dépenses, d’autres auront sans doute recours au masque maison.

  • Les élus demandent au gouvernement de revoir sa copie pour que les masques soient pris en charge par l’État.
  • Du côté des entreprises, ce sont elles qui doivent payer les masques pour les salariés, mais ce sont les parents qui paient pour les enfants.
  • De ce fait, les départements et les régions ont décidé de réagir pour que la dépense ne soit pas significative.

À cause de certaines inégalités, certains enfants pourraient ne pas avoir de masque et comme il est obligatoire, l’entrée à l’école sera-t-elle refusée ? Normalement, les établissements devront avoir ces protections afin de les proposer aux élèves. Carole Delga sur son compte Twitter a estimé que les familles ne devaient pas prendre en charge l’achat de ces masques, ils seront alors payés par les régions et les départements. Pour l’Occitanie, une distribution gratuite sera réalisée et ce sont deux masques en tissu qui seront alors proposés. En fonction des besoins et de la situation, la distribution pourrait être renouvelée.

Quelles sont les régions concernées ?

L’Occitanie sera donc au rendez-vous au même titre que plusieurs départements à savoir l’Essonne, la Seine-Saint-Denis ou encore les Deux-Sèvres, voire les Landes et le Calvados. La gratuité sera votée et les collectivités distribueront des masques aux élèves qui seront inscrits au collège et au lycée. Cela permettra à tous les enfants d’être protégés du coronavirus et cela pourrait également balayer toutes les inégalités. Du côté de l’Essonne, ce seront tout de même près de 350 000 masques qui seront distribués par les autorités compétentes.

Enfant
Source : capture Pixabay

Les familles devront dans le cas contraire opter pour une dépense conséquente avec notamment les masques pour les entreprises et ceux destinés à l’école. Sur le long terme, cela pourrait représenter une dépense considérable alors que les masques sont tout de même onéreux surtout pour des versions chirurgicales. Ces dernières doivent aussi être remplacées assez souvent surtout lorsque l’humidité est au rendez-vous. Les masques gratuits sont alors demandés par de nombreux élus, mais le gouvernement ne semble pas répondre par l’affirmative à cette requête, les parents devront alors payer les masques. Cela va-t-il engendrer quelques problèmes ? Faut-il s’attendre à des inégalités ? Tous les enfants seront-ils protégés ? Les masques seront-ils suffisants pour contrer l’épidémie ? Ce sont autant de questions qui méritent des réponses.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.