Gel hydroalcoolique : de nombreuses lésions oculaires chez de jeunes enfants, attention aux abus !

Nécessaire pour se protéger des contaminations liées au Coronavirus, le gel hydroalcoolique n’en demeure pas moins dangereux, en particulier pour les plus petits.

Après une longue pénurie lors du qui a duré plus de 2 mois ce printemps, le gel hydroalcoolique s’est désormais invité partout. En effet, on le retrouve aussi bien dans notre sac à main, à l’entrée de nos magasins, dans nos centres de loisirs, et bien d’autres encore. Celui-ci est devenu l’un des grands indispensables des produits d’hygiène, pour se protéger de la pandémie de : détruisant le virus, il permet d’obtenir des mains propres sans particule virale, en seulement quelques secondes.

Néanmoins, ce produit que nous avons tous adopté, s’avère plus dangereux qu’il n’y paraît, en particulier pour les enfants. Il a été tout d’abord déconseillé chez les plus petits, en dépit de son efficacité. On lui préfèrera en effet un lavage de mains classique à base de savon. Mais en plus de cela, une inquiétante augmentation des lésions oculaires chez les plus jeunes a été constatée, ce qui nous contraint à être plus vigilant sur notre manière de l’utiliser.

Des gouttelettes dangereuses

Les distributeurs situés à l’entrée des magasins sont majoritairement en cause : en effet, ceux-ci se trouvent généralement en hauteur, et s’actionnent à la main ou au pied en fonction des modèles. On les utilise en toute facilité, puisqu’ils se trouvent au niveau de nos mains, de manière à éviter les contorsions inutiles. Cependant, concernant les jeunes enfants, les distributeurs sont situés au niveau du visage, ce qui peut réellement représenter un danger.

La société française d’ophtalmologie alerte désormais sur des problèmes oculaires, liés à ces distributeurs. Sachant qu’ils prennent place à 1m de hauteur environ, les enfants ont tendance à recevoir une faible quantité de produit sur le visage, voire dans les yeux. Des brûlures ont été détectées auprès d’un grand nombre d’enfants, parfois très graves. Plusieurs enfants ont même été contraints de subir une opération des yeux en urgence. En effet, l’alcool a tendance à générer un décollement de la rétine, lorsqu’il est en contact avec celle-ci, même quelques secondes. Il est donc important de faire preuve de prudence face à ces distributeurs, bien qu’ils soient tout à fait nécessaires pour éviter une résurgence de l’épidémie, et donc un nouveau confinement.

Quels conseils pour éviter les accidents ?

Sachez que les accidents peuvent tout à fait être évités, à condition de faire preuve de prudence. Vous pouvez en effet surveiller votre enfant, et l’éloigner au moment de vous nettoyer les mains, de manière à ce qu’aucune goutte ne vienne toucher son visage. Veillez également à ne pas laisser vos flacons pompes et tubes personnels à la portée des plus jeunes, qui pourraient les manipuler, et se blesser sans que vous ne vous en rendiez compte.

En revanche, l’hôpital Fondation Adolphe de Rothschild regrette que le public ne soit pas mieux informé face aux risques du gel hydroalcoolique. Celui-ci recommande en effet un affichage plus clair pour que les parents puissent prendre connaissance des accidents pouvant survenir. Il est nécessaire que les adultes soient en mesure de protéger les plus jeunes d’éventuelles éclaboussures, pouvant être catastrophiques pour les yeux, et pour ce faire, les risques doivent être connus.

Comment gérer un incident ?

Votre enfant a les yeux qui brûlent après un passage près d’un distributeur à gel hydroalcoolique ? N’hésitez pas à agir vite. Vous devrez lui rincer les yeux sous l’eau claire, pendant plusieurs minutes, et utiliser du sérum physiologique. Pensez à vous rendre aux urgences en cas de douleur, ou si vous avez le moindre doute.