Coronavirus France : une situation qui se dégrade de jour en jour !

En termes de contamination, la situation liée au coronavirus n’a de cesse de s’aggraver en France. Va-t-on vers une seconde vague ?

Certains pensaient que le virus pourrait se désactiver durant l’été. D’autres ne donnaient pas la moindre chance à une seconde vague. Et pourtant, la situation n’a de cesse de s’aggraver en , l’accélération se poursuit semaine après semaine. La approche, et malheureusement, on ne sait pas encore à l’heure actuelle, dans quelles conditions les élèves pourront reprendre le chemin de l’école.

Les dernières statistiques sont particulièrement inquiétantes : hier mercredi 12 août, ce sont plus de 2500 nouvelles contaminations qui ont été enregistrées, un nombre en hausse depuis déjà plusieurs semaines. On compte également près de 217 clusters identifiés et 21 départements ont été classés en situation de vulnérabilité. Les hospitalisations sont encore en grand nombre, 4891, pour en tout 379 patients placés en réanimation, et faisant partie des cas les plus graves.

Ces valeurs sont en hausse globale, et notamment, le nombre de patients en réanimation subit actuellement des fluctuations importantes, alors qu’il avait été bien plus bas durant les semaines précédentes.

Comment la rentrée des classes va-t-elle se dérouler ?

À l’heure actuelle, la rentrée est toujours supposée avoir lieu en France, ce qui est plutôt rassurant. Néanmoins, ce qui l’est un peu moins, c’est le fait que les protocoles ont été légèrement assouplis, et ce de manière discrète, au cours de l’été, sans qu’aucune annonce officielle n’ait été effectuée.

Les élèves pourront en effet ne pas respecter la distanciation physique, aussi bien en intérieur qu’en extérieur, et notamment dans tous les lieux où ils seront trop nombreux pour être distancés. Cela n’a en revanche rien d’étonnant : les écoles ne sont pas conçues pour aller en faveur de cette distanciation, on manque de place, aussi bien dans les salles de cours, que dans les réfectoires et cantines par exemple. De ce fait, impossible de contraindre les élèves à être à plus d’un mètre de distance.

Concernant le port du masque, celui-ci reste en vigueur pour les élèves. Il sera obligatoire pour tous les enfants à partir de 11 ans, ce qui rassurera sans doute les parents. Il faut également savoir que de nombreux dispositifs de distribution de gel hydroalcoolique seront proposés un peu partout dans les écoles, pour favoriser le lavage de mains.

Risque-t-on un reconfinement ?

C’est la question que tout le monde se pose : risque-t-on d’être confinés à nouveau si les statistiques continuent de grimper ? Il est évident, pour les autorités, que ce n’est pas cette solution qui sera privilégiée. L’objectif est en effet d’éviter au maximum le , qui est une vraie catastrophe pour l’économie. Néanmoins, il se peut que certaines zones géographiques soient bouclées à nouveau en fonction des statistiques bien évidemment.

De ce fait, sur une commune, ou un département, il n’est pas impossible que certains vivent à nouveau un confinement. Le scénario d’un reconfinement total est lui, probablement à exclure, même s’il n’est pas impossible. Les autorités ont fait savoir qu’un plan de reconfinement avait été mis au point au début de l’été, de manière à anticiper une éventuelle hausse trop inquiétante des contaminations, ainsi que des hospitalisations.

Reste à savoir comment les choses évolueront dans les semaines à venir : aujourd’hui, on trouve quelques pronostics, mais aucune certitude, hélas.