Attention messieurs, si vos femmes rencontrent ce type d’hommes, elles risquent de craquer !

Chacun a son type d’hommes ou de femmes. Par contre, certains hommes cochent toutes les cases pour faire craquer les femmes !

Source : capture Pixabay

Un site de rencontres extra-conjugales a fait réaliser une étude sur le comportement des femmes et sur leurs types d’hommes. L’étude est qualifiée d’inquiétante par le site. En effet, selon les résultats des recherches, les femmes auraient tendance à fantasmer sur leurs voisins. Bien entendu, il en est de même chez les hommes. Mais la façon dont l’infidélité s’exprime chez les hommes et chez les femmes est différente. Les hommes ont tendance à cumuler des rencontres d’un soir. En fait ce serait plutôt du papillonnage qui pourrait sans doute s’expliquer par le plaisir des nouvelles conquêtes. D’un autre côté, les femmes ont tendance à privilégier les relations plus longues. Si certaines avouent avoir eu des relations extraconjugales avec le voisin pendant plusieurs semaines, d’autres ont franchi le cap pour plusieurs mois. En fait certaines femmes fantasmeraient sur le voisin.

Les différences entre les relation extra-conjugales des hommes et celle des femmes

En fait pour les femmes qui ont répondu à l’, 61 % d’entre elles ont admis qu’elles avaient déjà fantasmé sur leur voisin. Bien sûr cela dépend du voisin. Évidement on va plus facilement fantasmer sur le voisin s’il ressemble à Ryan Gosling ou à que sur le sosie de Quasimodo. Par contre, et c’est là que ça devient plus gênant, 31 % de ces dames ont avoué avoir franchi le cap.  Ceci signifie que dans un sur 3 où il y a fantasme sur le voisin, l’épouse a craqué. Le voisin aussi d’ailleurs. Elle ne l’a pas fait seule, et pour des relations relativement longues entre plusieurs semaines et plusieurs mois. Bien entendu il faut relativiser ces chiffres. En effet selon l’étude 61 % des femmes fantasment sur le voisin. Ceci signifie qu’en fait, si on part du principe que seules 31 % d’entre elles ont passé à l’acte, les chiffres généraux sont donc nettement plus faible. Sur la globalité des gens en couple, cela fait un peu plus de 10 % qui ont connu ce cas. Ce n’est pas si énorme que ça puisque cela signifie à contrario, que 90 % des femmes sont restés fidèles à leurs conjoints. Et ce malgré tous les charmes de leurs voisins. En effet un fantasme ce n’est pas une réalité. On peut tout à fait trouver son voisin absolument beau et merveilleux. Il peut être tout à fait à son goût. Nulle obligation de franchir le pas. Et le conjoint ignore le fantasme. En définitive, cette étude serait plutôt rassurante une fois qu’on a examiné les chiffres dans les détails. D’ailleurs cela ne veut pas dire que le mari ne fantasme pas lui non plus sur une belle voisine. Mais cela n’a pas été étudié dans l’enquête.

Le charme du moniteur

Le beau moniteur, c’est une autre paire de manche. Selon l’étude, les femmes ont toujours été attirées par les moniteurs. Alors, ça peut être le moniteur de ski, le moniteur de cheval ou encore celui de natation. Les beaux muscles que ces messieurs exhibent n’y sont sans doute pas pour rien. Bien entendu il y a pas que le moniteur de ski ou le voisin qui fasse fantasmer les femmes.

Les autres fantasmes des femmes

Certaines fantasment sur le plan à trois. D’autres encore sur l’idée de coucher avec un parfait étranger à la suite d’un eye contact par exemple. D’autres encore aimeraient se faire dominer. En fait si 91 % des femmes admettent des fantasmes, 80 % d’entre elles souhaiteraient les réaliser. Il faut cependant pas tirer de conclusions hâtives. En effet ces chiffres sont à examiner à la lumière de deux éléments complémentaires. Si ce sondage ne concerne que les personnes inscrites sur ce site de rencontres extra-conjugales, cela signifie qu’elles n’ont aucun problème à franchir le pas. Par contre  si l’étude a été menée sur la base d’un échantillon représentatif de la population, cela voudrait dire qu’il y a énormément de candidats à la l’infidélité. Alors les sites de rencontre extra-conjugales ont de beaux jours devant eux.