Un vent de panique lors de la cérémonie du 14 juillet : la détresse d’Agnès Pannier-Runacher, voici la vidéo !

Comme vous le savez, la cérémonie du 14 juillet est terminée, mais plusieurs problèmes ont été identifiés.

Agnès Pannier Runacher
Source : capture YouTube @BFMTV

Agnès Pannier-Runacher a clairement paniqué pendant cette cérémonie du 14 juillet alors que toutes les caméras étaient braquées sur la place de la Concorde. Forcément, tous les regards étaient orientés vers Emmanuel Macron et son équipe, l’ensemble n’avait pas le droit à l’erreur. Alors que des ballons ont été identifiés dans le ciel pendant la Marseillaise, Agnès Pannier-Runacher a commis une faute et son désarroi a forcément été immortalisé par les chaînes d’informations qui retransmettaient cette cérémonie assez différente.

Pourquoi Agnès Pannier-Runacher est-elle mal à l’aise ?

Depuis quelques semaines, le gouvernement ne cesse de répéter qu’il faut impérativement respecter les gestes barrières. Il est aussi judicieux de porter un masque, il pourrait d’ailleurs être obligatoire dans les espaces publics et clos. Toutefois, Agnès Pannier-Runacher arrive à cette cérémonie du 14 juillet avec la plus grande décontraction et la panique a envahi l’ensemble de son être lorsqu’elle a constaté que son masque était absent.

  • La cérémonie du 14 juillet avait commencé depuis quelques minutes seulement lorsque la ministre déléguée à l’Industrie est arrivée.
  • Agnès Pannier-Runacher a clairement affiché sa détresse alors qu’elle n’avait pas son masque, tous les membres du gouvernement possédaient un tel accessoire.
  • Elle a réalisé plusieurs aller-retour sur la place de la Concorde alors que les caméras filmaient forcément son désarroi.

Le véhicule qui venait de la déposer a pris la poudre d’escampette très rapidement, Agnès Pannier-Runacher n’a donc pas pu prendre son masque qu’elle avait clairement oublié dans le véhicule. Les caméras dévoilent ses gestes, car elle montre la voiture qui disparaît un peu plus. Elle a donc tenté de minimiser les conséquences en se masquant le visage avec ses mains, mais malheureusement, la situation avait déjà été filmée par de nombreuses caméras. Vous pensez sans doute qu’elle a été contrainte de partir ou encore de suivre la cérémonie sans masque. La réalité est bien différente, car Agnès Pannier-Runacher a pu compter sur la solidarité au sein de ce gouvernement piloté par Jean Castex. C’est donc le deuxième problème qui a été identifié au cours de cette cérémonie du 14 juillet.

Agnès Pannier-Runacher trouve enfin un masque !

Comme vous avez pu le constater, des vidéos montrent une banderole qui cible pendant la Marseillaise. Ce second incident suivant la panique d’Agnès Pannier-Runacher qui a tout de même pu trouver un masque. C’est une collègue qui a eu l’occasion de lui tendre cet accessoire indispensable puisque le gouvernement avait fait passer le mot, il était impératif de montrer l’exemple lors de ce 14 juillet. Olivier Véran s’était même fâché pendant une audience de l’Assemblée nationale alors que les gestes barrières n’étaient pas respectés. Malheureusement, les images circulent sur le Web que ce soit dans les articles de presse ou sur Twitter.

Même si le masque est devenu incontournable dans notre quotidien, il n’est pas rare de l’oublier dans la voiture ou à la maison. Il existe de petites boîtes très pratiques qui sont hermétiques, cela vous permet de glisser un masque à l’intérieur. Vous avez toujours une petite pochette avec vous et lorsque vous devez utiliser un tel accessoire, il suffit de plonger votre main dans votre sac. C’est un concept intéressant, les hommes peuvent même glisser ces boîtes discrètes dans la poche intérieure de leur costume. Vous pouvez également laisser une boîte avec quelques masques dans le coffre de votre voiture au même titre que le gel hydroalcoolique.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.