Le couvre feu est imposé en région parisienne et dans des grandes villes : cela réveille de bien mauvais souvenirs !

Le couvre feu vient d’être mis en place dans plusieurs régions de France, dont la région parisienne. Une mesure de contrôle de la population ?

Emmanuel Macron, fan des Rita Mitsouko ? Il veut Catherine Ringer à ses côtés !
Source : capture Twitter

vient d’instaurer le couvre feu, au nez et à la barbe du parlement. Il est vrai qu’il a profité de l’épidémie pour se faire attribuer de nombreux pouvoirs exceptionnels. Certes d’autres pays ont eux aussi mis en place des couvre feux dans des grandes métropoles. En Allemagne par exemple, la ville de Berlin ou encore celle de Francfort sont elles aussi soumises au même . Il est vrai que le locataire de l’Elysée hésitait entre le confinement et le couvre-feu. Mais ce n’est pas ce qui choque le plus les français. En effet, beaucoup de citoyens ont surtout l’impression qu’il s’agit par priorité de contrôler la vie privée des gens. En effet, il est possible de prendre le métro avec des milliers de gens, mais on devrait s’interdire de recevoir des amis. De fait, le couvre feu rappelle des choses très désagréables aux français.

Une arme utilisée contre la population pendant l’occupation allemande

Certes, il y a de moins en moins de personnes qui ont subit l’occupation allemande. Mais ceux qui ont eu à faire face à ces dispositifs de contrôle de la population et de la limitation des libertés, n’ont eu de cesse d’en parler à leurs familles. Et il est vrai que les personnes se promenant dehors après l’heure se faisaient arrêter par l’occupant. Il s’agissait alors d’empêcher les français de vivre une vie normale. Et il est vrai que ce couvre-feu ressemble à celui imposé par les forces d’occupation. Mais ces derniers n’interdisaient pas aux gens de se rendre visite. Or, aujourd’hui on veut tout simplement interdire toute vie sociale. Seul le travail est autorisé. En effet, en interdisant des réunions privées de plus de 6 personnes, cela signifie qu’on couple avec des enfants ne pourra plus recevoir un couple d’amis. Il est vrai que le but allemand était de contrôler voire d’humilier les français.

Le couvre-feu instauré par le général De Gaulle

Lors des troubles en Algérie, le général De Gaulle avait lui aussi fait instaurer le couvre-feu. En fait, cette loi avait été votée le 3 avril 1955, sous le d’Edgar Faure. Il s’agissait de ramener le calme mais aussi de contrôler la population, là aussi. En effet, des éléments du FLN se glissaient dans les groupes de personnes. En fait, cela avait permis à la police de ne contrôler que les Nord-africains. C’est de là qu’est né le contrôle au faciès qui malheureusement ne s’est jamais arrêté. En fait, le harcèlement a été tel que des milliers de personnes se sont dirigées vers . C’était le 17 octobre 1961. Les évènements qui ont suivi ont fait des centaines de morts.

Une mesure qui devrait être et rester exceptionnelle

En effet, c’est une mesure qui est gravement attentatoire aux libertés individuelles. Cela permet au gouvernement, sous prétexte de crise sanitaire, de mettre un pays complet sous contrôle. Et il est vrai que l’Elysée a indiqué que 2000 policiers seront mobilisés pour mettre des amendes à ceux qui auraient l’outrecuidance de sortir sans autorisation. Dans l’histoire récente, le gouvernement Villepin avait été contraint d’y recourir mais dans le cadre d’émeutes dans certaines cités du coté de Clichy-sous-bois. La mesure avait été appliquée avec parcimonie. De toute façon, au vu des scènes de guérilla, les français avaient approuvé la mesure. En fait, et pour la petite histoire, les couvre-feux viennent du moyen-âge puisque l’ennemi à combattre était le feu. Il fallait donc rentrer les bougies et le feu dans les maisons pour éviter  les incendies dans les villes. En effet, ces derniers étaient en général extrêmement meurtriers. Mais là aussi il s’agissait de contrôler les populations, et de leur dicter de qu’elles doivent faire.