Déconfinement : Édouard Philippe n’est pas du tout serein pour le retour de ses enfants à l’école !

Dans cette course au déconfinement entamée par le gouvernement français, le Premier ministre, Édouard Philippe, se retrouve plus que jamais au cœur de l'action. Pourtant, il ne semble pas si serein qu'il en a l'air, notamment en ce qui concerne les écoles.

Édouard Philippe
Source : France 24

C’est l’un des plus gros challenges de ce « retour à la normale », la réouverture des écoles et les mesures sanitaires qui devront être appliquées dans les établissements.

Alors que le 11 mai approche à grands pas, le retour des établissements scolaires fait débat, car de nombreux Français estiment qu’il est trop tôt. Effectivement, le virus est toujours actif sur le territoire français, et comme l’a très justement remarqué Jean-Luc Mélenchon, la sécurité des enfants ne peut pas être assurée à 100 %.

Édouard Philippe
Source : Le Tribunal du Net

Édouard Philippe n’a pas l’air enchanté à l’idée de remettre ses enfants à l’école

Alors qu’il présentait les détails de son plan déconfinement, ce jeudi 7 mai, Édouard Philippe a été particulièrement gêné par une question à laquelle il ne s’attendait pas. Grâce à un journaliste présent dans la salle, on a notamment pu voir le Premier ministre décontenancé à l’idée de mettre ses enfants à l’école. Visiblement, il ne maîtrise pas aussi bien la « poker face » que le président de la République, souvent pointé du doigt pour sa froideur et ses inexpressions faciales lors de ses discours. Ainsi, à la question de savoir s’il avait l’intention ou non de remettre ses enfants à l’école dès le 11 mai, Édouard Philippe s’est retrouvé bien dépourvu. Manifestement très gêné, il a tenté comme il a pu de répondre en cachant son malaise, mais il n’a malheureusement pas réussi, et son inquiétude se lisait sur son visage.

« Je n’ai pas l’habitude de parler de mes enfants en public. L’un d’entre eux est élève en première, l’autre en troisième, et ils ne sont donc pas concernés à ce stade par la reprise des cours. La petite dernière est en CM1, elle n’est pas dans les niveaux prioritaires, même si je préférerais qu’elle puisse reprendre l’école. Après un contact avec son professeur, j’ai décidé que s’il y avait un public plus prioritaire, elle laisserait sa place. », argumente péniblement le Premier ministre.

Une excuse bien confuse, durant laquelle Édouard Philippe a beaucoup bégayé, signe manifeste de son malaise et de ses propres incertitudes. Toutefois, s’il y en a un qui s’est bien amusé de la situation, c’est Olivier Véran, le ministre de la Santé, qui paraissait amusé de la gêne de son confrère.

La réouverture des écoles ne pose aucun problème à Sibeth Ndiaye

Édouard Philippe
Source : Le Parisien

Si du côté du Premier ministre l’heure n’est franchement pas aux propos rassurants, en ce qui concerne la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, les choses sont bien différentes.

  • Maman de 3 enfants, cette dernière a clairement avoué que le retour de ses enfants à l’école ne lui posait aucun problème.
  • La jeune femme affirme sans détour que ses jumelles et son petit garçon reprendront bel et bien le chemin de leurs classes respectives dès le 12 mai.
  • Pour l’ex-responsable de la communication du président, Jean-Michel Blanquer a toute sa confiance pour gérer la situation et les protocoles sanitaires comme il le faut.

Impossible donc de tirer une vraie conclusion pour les nombreux parents français, même si tous les doutes devraient être levés d’ici quelques semaines, lorsqu’on saura si la France doit affronter une deuxième vague du virus ou non.


Avatar

Ludivine Rivali

Rédactrice web et pigiste pour plusieurs magazines, je suis montée sur roulettes et je roule sur la vie. Autrice à mes heures perdues, je suis passionnée de ciné, séries et littérature.