Kelly Vedovelli, Romane Serda … raconte leur histoire malheureuse avec des hommes pleins de mauvaises intentions !

La jeune chroniqueuse a raconté une terrible anecdote qui lui fait regretter son passage au célèbre festival il y a quelques années.

Kelly Vedovelli
Source : Instagram @kellyvedovelli

Ce mardi 6 octobre, et ses chroniqueurs recevaient dans Touche pas à mon poste la chanteuse Romane Cerda, venue présenter son livre autobiographique A la vie à l’amour. Si elle avait reçu par le passé de nombreuses propositions d’éditeurs pour raconter son histoire, elle avait jusqu’à présent refusé, car pensant que sa vie n’était pas suffisamment riche et intéressante pour justifier un livre. Mais poussée par ses proches, elle s’est finalement lancée dans l’aventure de l’écriture, et parle notamment de sa relation avec le chanteur , dont elle est l’ex-femme.

Romane Serda agressée sexuellement à 9 ans

Romane Serda se confie sans détour dans son ouvrage et parle notamment de l’alcoolisme de Renaud, celui qui a tant fragilisé leur relation. Mais ce n’est pas tout puisqu’elle fait une terrible révélation. Elle a décidé de mettre par écrit un secret qu’elle garde en elle (même sa mère l’ignorait) depuis qu’elle a neuf ans. Alors qu’elle n’était qu’une enfant, elle a été violée par un homme bien plus âgé qu’elle. « Un jour comme les autres, il me propose de venir jouer chez lui, à la ferme. A peine arrivé là-haut, il me saute dessus, arrache la fermeture éclair de mon short, tente de me pénétrer. J’ai le souffle coupé, le cerveau paralysé. C’est si soudain, si violent que je ne réagis pas tout de suite. Il entre en moi, je me débats, je crie dans la bagarre, il ne peut s’enfoncer en moi davantage. Je crois… »

Elle dit ne pas avoir hésité à raconter cette histoire, bien que sa mère lui ai dit qu’elle ne pouvait pas le faire. Mais Romane Serda pense le contraire. Selon elle, il faut raconter cette histoire car cela arrive à tant de jeunes femmes et jeunes filles à travers le monde. Cette anecdote ouvre le débat sur les propositions indécentes qu’elle a pu recevoir durant sa carrière, et elle confie qu’un directeur artistique d’une maison de disques lui avait explicitement dit qu’il voudrait coucher avec elle car, selon lui, il ne pouvait pas travailler avec elle sans avoir de rapport sexuel. 

également victime d’une proposition indécente

Cyril Hanouna demande alors à ses chroniqueurs s’ils ont déjà reçu des propositions de ce même acabit. Et Kelly Vedovelli n’hésite pas et prend la parole pour raconter une terrible anecdote concernant sa venue au Festival de Cannes. Ce festival de cinéma est avant tout un lieu où les films sont présentés, où d’autres sont achetés. C’est un lieu de rencontrer entre producteurs, distributeurs, réalisateurs et acteurs. Mais c’est aussi un lieu de fête qui accueillent chaque année des célébrités qui ne présentent aucun film. Elles viennent pour se montrer, pour faire la fête, et / ou pour monter le mythique tapis rouge.

Les célébrités qui montent le tapis rouge et qui seront photographiées par des dizaines de professionnels s’arrangent souvent avec de grandes marques pour porter gratuitement, le temps d’une soirée, des vêtements ou des bijoux qui leur sont prêtés. C’est ce que comptait faire Kelly alors qu’elle se trouvait chez un bijoutier. Un homme présent sur place lui aurait alors proposé de lui offrir l’un des bijoux présents dans la boutique en échange d’une nuit avec elle. Une proposition que Kelly Vedovelli qualifie d’affligeante, tandis qu’elle explique avoir eu très peur sur le moment (elle s’est empressée de rejoindre ses amis).

View this post on Instagram

Trop d’amour ici 💓

A post shared by Kelly 💍 (@kellyvedovelli) on

Une proposition indécente…de la part de Netflix

Kelly Vedovelli avait reçu par le passé une autre proposition indécente, mais professionnelle cette fois-ci puisque la plateforme américaine Netflix lui avait proposé un rôle dans une production. Mais il s’agissait de jouer un personnage qualifié de olé-olé selon Kelly, et plusieurs scènes de sexe avaient été écrites dans le scénario. La chroniqueuse avait alors expliqué avoir refusé sans réfléchir puisqu’elle savait qu’elle ne pourrait pas se sentir à l’aise physiquement en tournant pour un tel film. 

Son anecdote sur le festival de Cannes nous rappelle cependant qu’il existe de nombreuses personnes qui tentent d’utiliser leur pouvoir et leur influence pour piéger de jeunes femmes. Il faut raconter ces histoires et ne pas les nier, comme a pu le faire Romane Serda dans son ouvrage.

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.