Masque obligatoire en entreprise : si vous refusez, voici ce que vous risquez !

Nous savons depuis le 18 août que le masque sera obligatoire dans les entreprises à partir du 1er septembre.

Masque
Source : capture Pixabay

Dans les entreprises françaises, le masque sera obligatoire lors de la rentrée de septembre. Vous devrez alors vous protéger sauf si vous êtes seul dans un bureau individuel. Toutes les structures qui sont composées d’un open space sont forcément concernées par cette mesure. De plus, le coût des masques ne sera pas pris en charge par l’État, mais ce sont les sociétés qui devront payer la facture. Cette dernière sera sans doute onéreuse, mais les salariés devront impérativement porter le masque.

Masque
Source : capture Pixabay

L’absence du masque dans les entreprises

Plusieurs signaux montrent que l’épidémie reprend de la fougue en France, les autorités compétentes ont alors des craintes concernant une seconde vague. C’est pour cette raison que le chef de l’État a notamment validé la mise en place des masques obligatoires dans certaines villes et les lieux clos. Aujourd’hui, si vous devez vous rendre dans un commerce, vous devez impérativement porter un tel accessoire, car dans le cas contraire, vous serez invité à quitter les lieux.

  • Les employés n’auront pas forcément le choix, ils devront se plier à la règle à savoir porter un masque pendant les heures de travail.
  • La ministre en charge des PME a même fait quelques confidences à BFMTV, nous apprenons que des sanctions internes seront tout à fait possibles.
  • Des contrôles de l’inspection du travail seraient aussi prévus pour être certain que les sociétés respectent parfaitement les protocoles.
  • Si le salarié refuse de porter le masque, il aura une remarque de la part de son patron, cela pourra ensuite se transformer en un avertissement.

Dans certains cas de figure, il est précisé que le licenciement pourra être envisagé puisque le non-port du masque en entreprise lorsque cela est indispensable est considéré comme une faute. Certes, des discussions avec l’employeur auront été effectuées avant d’arriver à ce stade. De ce fait, nous pouvons imaginer que les sociétés procéderaient au licenciement si plusieurs avertissements ont été donnés et si le salarié n’a pas pris en compte les différents avertissements. Du côté des sociétés, les dents peuvent grincer, car il y aura forcément un surcoût, il sera nécessaire de fournir tous les masques aux employés.

Pourquoi porter un masque dans une entreprise ?

Lorsque vous êtes seul dans un bureau individuel, vous ne pouvez pas contaminer personne et c’est aussi valable pour l’inverse. De ce fait, le port du masque n’est pas obligatoire, mais ne faites pas l’impasse sur tous les gestes barrière comme le nettoyage des mains très régulièrement. Dès que vous êtes deux au minimum dans un bureau, le masque doit être porté au niveau du nez et de la bouche. Certains ont tendance à l’utiliser sans aucune précaution notamment en ne couvrant pas certaines parties comme le nez.

Les entreprises qui ont misé sur un open space, à savoir des bureaux installés dans une seule pièce devront fournir des masques à tous les salariés. Ces derniers doivent les porter pendant le travail, mais également les déplacements et même jusqu’au repas. Ce sera le seul moment où vous aurez l’occasion de l’enlever afin de vous restaurer. Vous devrez ensuite le porter à nouveau. Pour le stocker, il existe des boîtes hermétiques, cela vous évite de le positionner sur une table par exemple. Vous pouvez aussi changer votre masque à chaque fois que vous l’enlevez, vous serez alors sûr d’être protégé. La rentrée sera alors un vrai casse-tête pour les entreprises qui n’ont pas encore adopté de telles mesures de protection.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.