François Asselineau serait accusé de harcèlement, un coup dur pour l’homme politique

En pleine crise de l’épidémie de COVID19 sur le territoire français, le président de l’UPR se serait bien passé de ces accusations graves !

Source : capture YouTube

Le parti UPR mis à mal…

C’est encore une fois un nouveau coup dur pour l’UPR (Union Populaire Républicaine) que doit assumer son président . Alors que le parti politique de l’ancien candidat aux dernières élections présidentielles françaises a dû faire face à d’autres difficultés par le passé, cette fois-ci il s’agit véritablement d’un coup de massue dont le parti ne pourrait pas se remettre…

Une tentative de déstabilisation du parti ?

Source : capture YouTube

Selon les propres mots de François Asselineau, des membres de son parti, l’UPR, ont voulu le déstabiliser pour lui nuire. En effet, des accusations de harcèlement très graves visent le président du parti.

S’agit-il alors d’un sabotage interne pour détruire complètement l’UPR ? Pour le moment, l’ancien partisan du Frexit n’a donné aucun nom publiquement du responsable de ces accusations…

Plus de trente témoignages à son encontre

Il ne pourrait agir que d’un plaignant dans cette troublante affaire, mais ce n’est pas moins de trente membres cadres de son parti qui ont pu témoigner de ces faits graves.

« Nous avons connaissance de documents et de témoignages indiquant l’existence de relations particulières et plus qu’insistantes de votre part »

Ayant publié une lettre collective dans le quotidien Le Figaro, ils émettent avoir des preuves indiscutables et disent même que ces agressions ont tenu à de graves souffrances psychologiques.

Un congrès convoqué pour début juin

Source : capture Twitter

Pour mettre fin à ces graves accusations que François Asselineau « dément catégoriquement » selon ses propres termes, le président du parti a tenu à réunir un congrès pour le début du mois de juin, plus précisément autour du 6 juin.

En effet, de par la crise sanitaire actuelle, le responsable politique se voit dans l’impossibilité de convoquer cette réunion plus tôt.

Pour que ce congrès exceptionnel se déroule dans de bonnes conditions, l’ancien candidat UPR a prévu des mesures exceptionnelles : les votes pourront être réalisés sur internet par contrôle d’huissier, évitant ainsi les déplacements physiques des votants.

François Asselineau est-il sur un siège éjectable ?

En convoquant ce congrès pour le mois de juin, le président actuel de l’UPR prend de grands risques. Pourquoi ? Car ce vote pourrait bien lui faire quitter ses fonctions et lui coûter sa carrière politique.

Source : capture YouTube

Mais selon lui, les adhérents de l’Union Populaire Républicaine ont le devoir de prendre cette lourde décision, quitte à affaiblir le parti politique. Sur son compte Facebook, le responsable politique le vit avant tout comme une attaque de sa vie privée et contre sa famille.

Pas de réactions des autres partis…

On ne peut que regretter l’absence de réactions des femmes et hommes politiques français face à cette affaire. Si dans certains cas les partis opposants s’offusquent des moindres rumeurs et faits infondés, aucune réaction n’est apparue ici…

En effet, les réactions étaient immédiates dans les scandales impliquant Dominique Strauss-Kahn ou plus récemment Benjamin Griveaux, ancien candidat d’Emmanuel Macron LREM à la mairie de Paris.


Frédéric Ozart

Frédéric Ozart

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.