Robert Ménard : une enquête pour corruption mettrait en cause le maire de Béziers

Robert Ménard se trouverait dans une situation délicate au vu des déclarations faites dans la presse. Il serait visé par une enquête de corruption.

Robert Ménard
Source : capture YouTube France 3

Deux motifs sont identifiés pour Robert Ménard à savoir une enquête pour corruption, mais il y aurait également un abus de biens sociaux. Certes, les informations n’ont apparemment pas fait l’objet d’une déclaration officielle, il est alors préférable de les prendre avec des pincettes. C’est le Canard Enchaîné qui est à l’origine de cette déclaration concernant le maire de Béziers. Apparemment, il n’aurait pas été entendu par les enquêteurs, mais nous avons pu trouver quelques données à vous transmettre.

Que s’est-il passé ?

Pour un meeting de Robert Ménard, une prime aurait été versée de plus de 25 000 euros par un promoteur en 2017 selon les propos relayés par le site Le Monde. Le rendez-vous semblait important puisqu’il permettait de financer à la fois une plaquette, mais également un clip. Le journal révèle que des mails auraient été saisis lors d’une perquisition. Plusieurs éléments auraient été partagés concernant une réunion de plusieurs heures afin de réaliser un point concernant cette prestation. Un projet en parallèle aurait aussi été mis en place pour le quartier de l’Hours.

  • Pour l’instant, il y a des soupçons seulement concernant Robert Ménard et le promoteur Socri.
  • Le journal révèle qu’une enquête préliminaire a été demandée par la juridiction interrégionale qui est spécialisée à Marseille.
  • Les informations rassemblées sur le Web montrent qu’en septembre 2017, le fameux promoteur aurait pu avoir un terrain pour la construction de ce complexe.
  • L’acquisition aurait été faite en parallèle d’un autre acteur qui aurait vu son projet se terminer.

La mairie aurait tenté d’expliquer la situation, car elle était calme concernant ce second acteur qui aurait « porogé le permis de construire à de multiples reprises » selon des données partagées par Midi Libre. De ce fait, la commune aurait donné son accord au promoteur pour l’achat de ce terrain. Le 27 février dernier a été une journée importante avec le lancement des travaux pour cet hôtel dit végétalisé.

Une vente étudiée pour cette enquête ?

Il faudra donc patienter pour savoir si ces informations se confirment, mais pour l’instant Robert Ménard n’est pas inculpé ou autre, il faut éviter les raccourcis dans ce genre d’affaires. Toutefois, le journal précise qu’une vente est à l’étude concernant les Galeries Lagayette qui se trouvaient dans le centre-ville de Béziers. Voici les propos de la commune :

Ils ont pris des risques pour sauver 40 emplois. C’était un sacré pari. Et on était favorable à cette solution. Mais ce n’est absolument pas un cadeau. Affirmer cela, c’est jeter le soupçon sur une opération clean.

Si vous ne connaissez pas Robert Ménard, sachez qu’il est le maire de Béziers, mais il a aussi été journaliste et éditeur. Il est le co-fondateur de Reporters sans frontières. En 2012, il a participé au lancement du site Boulevard Voltaire. Il est en fonction dans cette ville depuis 2014 et il a même fait l’objet d’une réélection lors des dernières élections municipales.

Robert Ménard a pris la succession de Raymond Couderc. Autrefois, il était le président de la communauté d’agglomération pour Béziers Méditerranée et le vice-président. Il a aussi été conseiller municipal pour la ville. Plusieurs prises de position concernant la liberté d’expression, la peine de mort ou encore le mariage homosexuel voire l’Islam ont fait l’objet d’articles de presse.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.