Coronavirus : la situation connait un nouveau rebond aux Etats-Unis ! Pays le plus touché au monde…

La situation déjà ingérable aux Etats-Unis, connait à nouveau un bond important dans les décès, enregistré hier.

Alors que l’on espérait pouvoir constater une baisse des contaminations partout dans le monde avec l’été, le scénario lié au ne s’est pas vraiment passé de cette manière. Les Etats-Unis sont encore à ce jour le pays le plus touché par la maladie, du moins selon les statistiques auxquelles on a accès. En effet, au sein de certains pays comme l’Inde par exemple, il est un peu plus difficile de comptabiliser les , sachant que de nombreux malades ne rejoindront pas les hôpitaux.

Avec 712 000 morts et près de 19 millions de cas dans le monde depuis le début de l’année, la est particulièrement meurtrière. Et les Etats-Unis connaissent un épisode tout à fait dramatique. Le total est actuellement porté à 160 000 décès. On constatait depuis quelques semaines un léger recul qui laissait entrevoir une lueur d’espoir. Mais malheureusement, la journée d’hier a encore plongé le pays dans le deuil. Ce sont 2060 nouveaux décès qui ont été enregistrés aux USA hier, un chiffre tout à fait catastrophique. Ce bilan journalier très grave n’avait pas été aussi haut depuis près de 3 mois. Le pays est donc très loin d’être débarrassé du virus à l’heure actuelle.

Ils dépassent largement le Brésil

Si le Brésil fait aussi partie des pays lourdement touchés par la maladie, on enregistre bien moins de morts au sein de ce grand pays d’Amérique Latine. Celui-ci fait état de 98 000 décès, ce qui est un chiffre très important, mais situé bien en deçà de ce que les Etats-Unis connaissent actuellement.

Les autorités américaines ne sont pas particulièrement cohérentes, vis-à-vis de la gestion de l’épidémie. Alors que celle-ci bat son plein, le gouvernement n’a pas hésité à lever la recommandation d’éviter les voyages à l’étranger, sauf pour certains pays. Cela est relativement étonnant, sachant que le pays le plus dangereux à l’heure actuelle est probablement le leur.

Le monde continue de restreindre les populations pour les soulager

Alors que les Etats-Unis ont bien des difficultés à instaurer la moindre mesure visant à protéger la population, le monde de son côté, continue pays pas pays, de restreindre ses habitants de manière à éviter un débordement incontrôlable du virus. Notamment, un confinement strict a été décrété dans la commune de Melbourne, pour au moins 6 semaines, après une résurgence des contaminations.

La Finlande de son côté, entrevoit un seconde vague et commence à mettre en place des mesures visant à l’éviter, tout comme la Norvège. Cette dernière oblige en effet les citoyens Français à rester confinés durant 10 jours lors de leurs visites dans le pays, de manière à éviter les contaminations.

En Grande-Bretagne, de nombreux voyageurs sont eux aussi soumis à la quarantaine, il s’agit notamment des personnes provenant de Belgique, des Bahamas ou d’Andorre par exemple.

L’Irlande de son côté, n’a pas encore fini son confinement, et a décidé d’en repousser la dernière phase, au vu des statistiques inquiétantes qui sont constatées un peu partout en Europe, et faisant redouter une nouvelle vague du virus.

Et bien sûr, en , l’obligation du port du masque se généralise au sein de nombreuses villes, notamment dans les endroits où il n’est pas possible d’appliquer les gestes barrières. On pourra citer notamment les marchés de plein vent, ou certains centres villes.