Vaccin contre le coronavirus : sera-t-il prêt avant la seconde vague de l’automne ?

Le seul vrai moyen de freiner l’épidémie de Coronavirus serait de trouver un vaccin. Où en sont actuellement les recherches ?

L’épidémie de continue de battre son plein un peu partout dans le monde. Si certains pays sont encore en pleine première vague, comme les Etats-Unis ou le , en Europe on craint aujourd’hui un retour de la situation vécue au printemps dernier. Les recommandations sont de plus en plus strictes dans un grand nombre de pays du monde, et on compte aujourd’hui surtout sur un futur vaccin, pour stopper définitivement la circulation de ce virus mortel.

Néanmoins, aujourd’hui les recherches ne connaissent pas une bonne coordination entre pays. Les différents états effectuent en effet leurs propres tests, et il est difficile d’imaginer une normalisation à l’échelle mondiale, avant de nombreuses années.

Néanmoins, la recherche avance dans de nombreux pays, mais pourra-t-on profiter réellement d’un vaccin cet hiver, ou devra-t-on encore patienter de nombreux mois avant de pouvoir s’immuniser contre le ? Barbanews fait un point pour vous sur cette situation, et sur cette solution qui pourrait être salvatrice pour tous.

La Russie promet des « millions de vaccins »

À l’heure actuelle, la Russie semble être en bonne voie de trouver un vaccin effectif, en tout cas selon les dires des autorités. Le pays a en effet promis des millions de vaccins pour le début de l’année 2021. Cela fait frémir l’OMS, qui espère que le respect des protocoles sera assuré, de manière à ce que les vaccins soient testés comme il se doit avant d’être mis à la disposition des patients.

Le vaccin Moderna aux USA

Aux Etats-Unis, un vaccin est lui aussi en préparation, par la société Moderna. Celui-ci a été baptisé mRNA-1273. Son fonctionnement est un peu différent d’un vaccin traditionnel, puisqu’il propose d’infecter un fragment du code génétique du covid-19, au lieu d’opter pour un virus inactivé. Cela permettrait comme tous les vaccins, de générer une réaction immunitaire, visant à protéger le patient du Coronavirus.

Les tests concernant ce vaccin ont été effectués sur des singes, et il induit une bonne réponse immunitaire. Le virus semble ne pas se développer une fois inoculé, ce qui est plutôt encourageant. Ces derniers résultats datent de la fin du mois de juillet.

Des essais au sein de l’université d’Oxford

Plus près de chez nous cette fois, un vaccin est actuellement en test au sein de l’université d’Oxford, en contribution avec une firme suédoise, Astra Zeneca. Celui-ci offre une bonne réponse immunitaire également, et d’autres tests doivent être effectués. Si ceux-ci sont concluants, il est possible que ce vaccin soit livré d’ici la fin de l’année.

Et les Français dans tout ça ?

De leur côté, les Français ont-ils également lancé des protocoles de tests pour un futur vaccin ? Aucun des essais n’ont pour le moment réussi à franchir la phase 3 des tests. Sanofi est notamment encore en recherche, ainsi que Valnena. Pour le moment, aucune date n’est proposée pour une éventuelle sortie de ces futurs vaccins. Il faudra donc attendre pour profiter d’un vaccin made in , il est fort probable que nos voisins britanniques aient un peu d’avance sur leurs recherches.

En attendant de pouvoir profiter d’un vaccin effectif, la prudence est toujours de mise : il est indispensable d’appliquer les gestes barrières, et de porter le masque de manière à éviter un maximum la propagation du virus. L’épidémie dépend essentiellement de nous, et de notre capacité à être raisonnables, avant qu’une solution définitive ne soit trouvée.