Vacances : un profond changement dans les habitudes des Français se dessine cette année

On s’attendait à vivre des vacances pas comme les autres, avec l’épidémie de Coronavirus. Les voyagistes remarquent des changements forts dans les habitudes des Français cette année, concernant les réservations des vacances.

L’été 2020 restera à tout jamais dans les annales, de par sa singularité. En effet, on n’a jamais connu de période estivale aussi particulière, et bien évidemment, l’épidémie de coronavirus n’y est pas pour rien. Cette année, les Français sont assez peu nombreux à avoir décidé de partir en voyage. Parfois contraints et forcés, de nombreuses compagnies aériennes ont annulé des vols vers l’étranger, ils ont aussi décidé de ne pas partir pour des raisons de sûreté.

Néanmoins, les Français qui décident de partir ne le font pas de la même manière que d’habitude : alors que l’on constatait des réservations effectuées plusieurs mois auparavant par le passé, aujourd’hui c’est quasiment à la dernière minute que les familles se décident à prendre le large. Et finalement, l’épidémie n’est pas la seule raison de ce changement de comportement face aux .

Des statistiques très étonnantes

Aujourd’hui, c’est presque un Français sur deux qui se décide à la dernière minute. 40% des Français réservent en effet leurs séjours 6 jours avant le départ. Pour 20% d’entre eux, c’est même 48h avant de partir que la décision est prise, et que la recherche d’un hébergement ou de vols démarre.

Il est vrai que l’épidémie a rendu le contexte très instable, en particulier depuis la résurgence. Si les Français étaient relativement confiants au mois de juin, ils assistent depuis début juillet à un retour de l’épidémie, et à une circulation un peu plus forte du virus. De ce fait, difficile de faire des projets, sans être sûr qu’une annulation ne sera pas de mise quelques jours ou heures avant le grand départ.

Ainsi, le fait de gérer ses vacances au dernier moment permet à chacun d’éviter les déconvenues, et d’être presque sûr de partir. Pas de stress, pas de prise de tête, le voyage se calcule au moment de partir.

Une habitude déjà constatée depuis quelques temps

Si le covid-19 a été un facteur déterminant dans cette volonté de réserver au dernier moment, ce n’est pas le seul. En effet, cette tendance a été constatée il y a quelques années déjà, notamment depuis que les Français réservent leurs vacances seuls, sans agence de voyage. Les réservations sur internet permettent une plus grande liberté, et les prix sont souvent plus bas lorsque l’on réserve son séjour en dernière minute. Cela fait autant d’arguments en faveur d’une organisation un peu plus improvisée.

Une peur de ne pas pouvoir partir

Le coronavirus a été vécu comme un grand chamboulement dans le de l’ensemble de Français. Ceux-ci ont en effet développé une certaine angoisse du lendemain, et c’est encore un peu plus le cas pour ce qui a trait aux vacances. Celles-ci sont devenues plutôt incertaines, et surtout on observe une peur liée aux changements très brutaux, comme on en a pu en connaître ces derniers mois : , port du masque, hospitalisations et bien d’autres ont probablement eu raison de l’insouciance à la française.

Et il n’y a pas qu’en que l’on réserve au dernier moment : la tendance a en effet été constatée un peu partout en Europe. Ainsi, les européens sont plus spontanés dans leur organisation de voyage, et n’hésitent pas à se laisser tenter par des destinations au hasard.