« Secret Story » : une ex-candidate s’en prend à Endemol : « Ils s’en fichent qu’on vive ou qu’on meure. »

Elle sera restée treize semaines dans la « maison des secrets ». Treize semaines où les nerfs de Morgan Enselme ont été mis à rude épreuve. Il y a 9 ans jour pour jour, le 8 juillet 2011, Morgane participait à « Secret Story ». À l’époque, elle n’a que 20 ans seulement, et si elle participe à cette émission c’est avant tout pour délivrer un message de tolérance en rendant hommage à son père. Son secret ? « Mon père s’appelle Brigitte ».

https://www.instagram.com/p/CB8M6yaqRTd/?utm_source=ig_embed

Tout était rationné dans la « maison des secrets »

Une expérience unique qui a marqué à vie Morgane Enselme. Si beaucoup pense au positif qui peut ressortir de ce genre d’expérience, Morgane, elle, a décidé de dévoiler la vérité sur la télé-réalité dans son livre « Treize Semaines ». Selon la jeune femme, tout est fait pour que les candidats soient constamment à bout de nerfs. D’après elle, les participants étaient rationnés en nourriture, et pour cause : les frigidaires n’étaient pas remplis, ne laissant pas à manger pour tout le monde. Si la nourriture était limitée, les cigarettes aussi l’étaient.

https://www.instagram.com/p/CAx6oWNitzt/

Endemol contrôlait tout de A à Z

Plus que de la nourriture et des cigarettes, l’hygiène même des candidats s’était dégradée. Les draps n’étaient pas changés régulièrement (seulement une fois en trois mois selon Morgane) et les « séances d’épilations » étaient contrôlées par la production. La production de « Secret Story » contrôlait tout : des coiffures des candidates en passant par l’électricité et l’heure qu’il était. Tout était mis en œuvre pour rendre les candidats à fleur de peau et pour créer des disputes très appréciées par la production et les téléspectateurs.

MORGANE ENSELME
Source : Instagram @mogow_

Une demande de médecin refusée

Toujours selon Morgane, la production contrôlait même l’accès à un médecin. Et l’ex-candidate en a d’ailleurs fait les frais. Souffrant d’un mal de ventre, la jeune femme avait demandé à voir le personnel médical de la production. « Le producteur me répond ‘non mais tu sais si on doit faire venir le médecin, on doit couper les caméras, les micros, ça nous fait du temps d’image en moins donc c’est pas pratique. Donc si tu ne nous dis pas ce que t’as, on ne peut pas savoir si ça vaut le coup de l’appeler ou pas’ « , a expliqué la jeune femme sur 1.

MORGANE ENSELME
Source : Instagram @mogow_

« Nos droits humains ne comptent pas »

Lors de sa participation, la France apprend avec effroi le suicide de FX, ancien candidat du jeu télé. Un choc pour beaucoup, qui n’a pourtant pas atteint les producteurs de « Secret Story ». « C’était une forme de douleur que je n’avais jamais ressentie quand je me suis dit ‘ces gens-là n’ont aucune compassion pour nous et ils s’en fichent qu’on vive ou qu’on meure’. Ça leur fait ni chaud ni froid parce qu’ils ont eu sous les yeux le suicide d’un ancien candidat et ça ne les a pas arrêtés, ça n’a rien changé. Ils ont continué leur façon de faire, leur méthode, pour nous pousser à bout autant que possible. Nos droits humains ne comptent pas. »

MORGANE ENSELME
Source : Instagram @mogow_

« J’en suis sortie abîmée »

Meurtrie par cette expérience difficile, Morgane Enselme ne regrette pourtant pas d’avoir participé à l’émission de TF1, qui a « changé (sa) vie ». « En revanche, j’en suis sortie abîmée et je déplore la malveillance à laquelle j’ai été confrontée. Il m’a fallu beaucoup de temps pour m’en remettre. Il y a un stress post-traumatique qui me touche encore aujourd’hui. » Malgré tout, Morgane Enselme ne souhaite pas porter plainte contre Endemol, et ce, pour une seule et unique raison : les plaintes contre la production n’aboutissent jamais…

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » Télé-réalité » « Secret Story » : une ex-candidate s’en prend à Endemol : « Ils s’en fichent qu’on vive ou qu’on meure. »