Koh Lanta : les femmes dominent cette édition, Alexandra s’en réjouit !

Contrairement à ce que l’on peut penser, les femmes ont toujours tenu un rôle important dans Koh Lanta, mais cette année, c’est encore plus criant.

Alexandra
Source : capture Instagram @alexandra_kohlanta_officiel

Dans , sur les 26 éditions, 11 ont été remportés par des femmes. Depuis sa création, l’émission a mis en avant des personnages forts et intéressants qui ont réussi à surprendre et passionner les téléspectateurs et les internautes. Surtout, ce ratio non négligeable montre aux internautes sexistes qui critiquent allègrement les femmes qui participent à l’émission qu’elles peuvent être aussi fortes, si ce n’est plus, que les hommes. Et c’est évident pour cette nouvelle saison puisque les candidates écrasent totalement les autres aventuriers, qui n’ont pour la plupart pas encore eu l’occasion de briller.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🔥 La suite de l’aventure s’annonce explosive ! ⚡ ⏰ #KohLanta à 21H05 sur @TF1 ! Découvrez les premières images ⤴️

Une publication partagée par KohLantaTF1 (@kohlantatf1) le

Alexandra critique la différence de traitement

La jeune femme de 32 ans s’est confiée à 20 Minutes. Sur ses réseaux sociaux, l’aventurière avait déjà poussé un coup de gueule au sujet des critiques sexistes qu’elle recevait (tout comme ses camarades d’aventure) en se lamentant de voir qu’en 2020, des internautes se permettaient encore d’écrire de pareilles choses. Elle se désolé de voir que ces commentaires concernent toujours uniquement les femmes : « J’ai remarqué qu’on était beaucoup critiquées, nous les femmes, sur les poils, le physique… Davantage que les garçons. Je ne comprends pas. Quand on va à Koh-Lanta, on veut montrer qu’on peut être là, avec la détermination, avec le mental, la force physique et se battre sur les épreuves. Lorsque, ce qui ressort, ce sont des choses superficielles comme ça, ça me dégoûte. »

Sa position de femme lui a également demandé, selon elle, de devoir se battre encore plus pour prouver sa place : « J’ai eu l’impression de devoir en faire toujours plus, alors que certains ont un charisme ou une légitimité d’entrée de jeu parce qu’ils sont sportifs de haut niveau ou autre. Moi, je devais batailler à chaque fois, pour avoir l’air d’une compétitrice, montrer que j’étais là aussi. Quand on est une femme, c’est plus dur ».

Les candidates sortent du lot

Depuis la réunification, les candidats ont été soumis à plusieurs épreuves de confort et d’immunité. Et sur les sept épreuves, six l’ont été remporté par des femmes. Lola (3 victoires), Alix, Alexandra et Angélique (1 victoire) ont brillé et prouvent si besoin était à quel point les hommes ne sont pas, par définition, meilleurs – contrairement à ce que peuvent penser certains téléspectateurs. On les entend d’ailleurs se lamenter, sur les réseaux sociaux, de la victoire de Lola sur l’épreuve de confort car aucun autre aventurier n’a voulu la pénaliser du fait de son petit gabarit. Sa victoire serait-elle donc volée ? Pas selon la principale intéressée qui, si elle reconnaît avoir été privilégiée, ne compte pas s’excuser. On entendait de plus beaucoup moins ses détracteurs lorsqu’elle a remporté l’épreuve suivante…face à Alix, une autre participante féminine.

Swann Borsellino, journaliste pour So Foot qui suit l’émission chaque semaine et qui s’est confiée à 20 Minutes, se réjouit en tout cas de la place que prennent les femmes cette année : « Cette saison, peut-être que les garçons sont un peu moins forts. La plupart des personnages charismatiques et performants sur les épreuves sont des femmes. Après, Koh-Lanta, c’est un super divertissement, mais aussi du montage, du casting… Il ne faut pas être complètement dupe, mais je trouve ça normal que l’émission soit davantage le reflet de la société actuelle qu’elle a pu l’être auparavant. »

Les femmes de Koh Lanta : un exemple pour les plus jeunes

Alexandra est en tout cas consciente du rôle qu’elle peut jouer, elle qui évolue dans une émission suivie par près de 6 millions de personnes, dont des jeunes filles qui ont besoin de se construire en découvrant des femmes fortes.  « C’est important d’être une femme indépendante et forte, dans notre société. Une de mes motivations était de montrer que je pouvais être aussi forte qu’un homme sur les épreuves. On sent que, depuis la réunification, ce sont les femmes qui sont les maîtres du jeu, au niveau de la stratégie et des épreuves, c’est très bien et cette configuration me plaît ! »


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.