Koh-Lanta : le jeu serait-il devenu un handicap pour les anciens candidats ? Une ex-aventurière témoigne !

Koh-Lanta peut-il être un frein à une carrière ? La réponse est désormais oui ! C’est en tout cas ce qu’a vécu Mathilde, candidate en 2017 dans l’édition de Koh-Lanta au Cambodge. Trois ans après son passage dans le jeu télé, la jeune femme a atteint son but professionnel : devenir professeure d’anglais. Un métier soumis parfois à des mutations. En effet, Mathilde avait récemment demandé à être mutée à Nice. Une demande qui ne s’est malheureusement pas passée comme prévue.

https://www..com/p/BWks8xQFF61/

« J’hésitais à en parler, mais je décide désormais de le faire librement. » 

Alors qu’elle répondait aux questions de ses internautes ce dimanche, Mathilde s’est notamment confiée sur son parcours professionnel. Un parcours semé d’embûches que l’Angevine refusait jusqu’alors d’aborder. « J’hésitais à en parler, mais je décide désormais de le faire librement. Figurez-vous que ma mutation dans l’Académie de Nice a été refusée, car : j’ai participé à Koh-Lanta. »

Un parcours atypique pas mis en valeur

La compagne de Romain, ex-aventurier de Koh-Lanta lui aussi, mais en 2016, a tenu à partager son indignation face à cette éviction injustifiée. « J’ai halluciné d’être confrontée à des personnes si fermées d’esprit. Sous prétexte que mon parcours est atypique et que je prends ‘un peu trop de place’, on ne me laisse pas ma chance. Comme si cela remettait en cause mes compétences en tant qu’enseignante. »

« Mon passé n’est QUE du plus ! »

L’ancienne candidate n’a pas pu s’empêcher de remettre en cause de refus de l’Académie de Nice, elle qui estime être plus compétente en tant qu’enseignante et en tant que femme grâce à son expérience dans Koh-Lanta. « À l’heure actuelle mon passé n’est QUE du plus ! J’ai un plus grand sens de la rigueur, de l’effort, je suis incluse dans des classes à projets, j’ai des idées différentes, de l’énergie à revendre et un lien spécial avec les élèves. »

Un mauvais souvenir 

Si la jeune femme peut parler « librement » de cette mésaventure, c’est avant tout parce que maintenant, elle est heureuse. En effet, Mathilde a depuis trouvé du travail. Un emploi qui, à l’entendre parler, fait d’elle une femme épanouie. « Au final, la vie est bien faite parce que malgré les refus auxquels j’ai été confrontée, j’ai eu la chance de décrocher un poste extraordinaire toujours dans l’enseignement à NICE ». 

https://www..com/p/BcSiBIxlnfY/

Koh-Lanta peut aussi être une source de bonheur

Si le jeu a en partie pénalisé Mathilde dans sa vie professionnelle, il a malgré tout apporté beaucoup de joie. D’abord en avec Bastien qu’elle avait rencontré lors de son aventure au Cambodge sur Koh-Lanta, la belle brune a ensuite refait sa vie avec Romain. Un amour qui dure depuis plus d’un an, que Mathilde a officialisé en avril dernier sur son compte Instagram avec en prime, une jolie déclaration d’amour. « Avant même que tu t’en rendes compte, tu passes de « moi » à « nous ». Et ce « nous », il prend toute la place. Pas parce que tu t’oublies, mais parce que tout change. Le monde s’adoucit, se sublime. Tout devient simple et tu te demandes ce que tu foutais avant. (…) Maintenant t’as rien à faire à part profiter. Sans demi-mesure ni limite ou culpabilité. Immensément. Naïvement. Amoureusement. Infiniment. »

https://www.instagram.com/p/B-pZH14HD_W/

Afficher Masquer le sommaire
Accueil » Télé-réalité » Koh-Lanta : le jeu serait-il devenu un handicap pour les anciens candidats ? Une ex-aventurière témoigne !