Maigrir : la course à pied est-elle si bénéfique pour votre ligne ? Voici toutes nos découvertes

Si vous souhaitez perdre du poids, vos proches vous ont sans doute déjà conseillé de courir pour affiner votre silhouette. Mais est-ce pour autant la solution ?

Les français à la course
Source : Instagram

Vous complexez à cause de votre petit ventre ? Vos poignets d’amour sont de plus en plus visibles et vous voulez vous en débarrasser ? Alors vous vous êtes mis à la course ? Logique, c’est sans doute le vers lequel se tournent le plus facilement les français – on se rappelle tous du nombre de joggers qu’il y avait dans les rues pendant le confinement. Et on les comprend : il est naturellement admis que courir fait perdre du poids. Alors oui, mais aussi non. Comme tous les sports, il est très important de ne pas faire n’importe quoi si vous voulez obtenir des résultats. On fait le tour de la question aujourd’hui pour vous aider au mieux à vous séparer de vos kilos en trop.

Il faut courir longtemps… et souvent

Les amateurs de sprint et de courses occasionnelles seront déçus, mais c’est une réalité. Vous ne verrez aucun changement sur votre physique si vous ne courez pas avec rigueur. Il est en effet conseillé de sortir courir au moins trois fois par semaine pour constater des améliorations. Et il ne s’agira pas de courir pendant quelques minutes de toutes vos forces, cela ne servira strictement à rien. En effet, c’est le temps de la course qui importe, et il doit être long !

Ce n’est qu’à partir de 45 minutes que le corps commencera à puiser dans ses réserves de graisse. Vous devez donc vous assurer de courir plus de trois quarts d’heure (et trois fois minimum par semaine, donc) si vous voulez obtenir des résultats.

Porter des vêtements qui font transpirer : bonne ou mauvaise idée ?

Vous avez certainement déjà vu des personnes qui courent avec un gros pull, un coupe-vent ou même parfois un sac poubelle. Le but ? Transpirer davantage. Désolé de vous l’annoncer, mais à par si vous préparez une compétition de bodybuilding et que vous avez quelques kilos d’eau à perdre, cela ne sera d’aucune nécessité. C’est même contre-indiqué puisque ces vêtements empêchent la sueur de s’évaporer, votre température corporelle continuera d’augmenter et vous risquez la déshydratation.

L’erreur la plus communément faite par les sportifs en herbe est de penser que plus vous transpirez, plus vous maigrissez. Et c’est totalement faux. Plus vous transpirez, et plus vous perdez de l’eau, tout simplement. Et si vous remarquez une légère perte de poids après l’effort, c’est simplement que votre corps est moins riche en eau qu’avant votre séance. Dès le repas suivant, il stockera à nouveau son eau et vous reprendrez ces quelques centaines de grammes.

Courir à jeun : l’idée reçue dangereuse

Vous avez sûrement déjà entendu ça, beaucoup de personnes conseillent de faire du sport à jeun pour grignoter le plus de calories possibles. Et bien c’est parfaitement inutile, et c’est même potentiellement dangereux. A jeun, votre organisme va juste consommer une dose de sucre bien trop importante et vous risquez tout simplement de vous retrouver en hypoglycémie. Avant de faire une activité physique (peu importe le sport), il est indispensable de manger, pour avoir suffisamment d’énergie. Oubliez donc cette idée reçue et découragez vos proches de la mettre en pratique, car cela ne sert strictement à rien.

La solution se trouve dans l’assiette

Si vous respectez ces conseils, vous avez toutes vos chances pour perdre vos kilos superflus. Mais sachez que la solution se trouve surtout dans l’assiette. Une activité physique ne servira pas à grand chose si vous ne vous alimentez pas correctement. Pour perdre du poids, il est conseillé non pas de moins manger, mais de mieux manger. Privilégiez les protéines et les fibres. Vous voulez le secret d’un ventre plat ? Au petit-déjeuner, optez pour un mélange de framboise et de flocons d’avoine. Cela vous apportera suffisamment d’énergie pour tenir jusqu’au repas de midi, et ces deux aliments sont naturellement très riches en fibres. Rajoutez du sirop d’agave pour sucrer le mélange : l’intérêt premier de ce sirop est son faible indice glycémique. Sa consommation n’influe que très légèrement sur le taux de sucre contenu dans le sang, contrairement au sucre blanc.

 

 


Pierre Costero

Pierre Costero

Passionné d'écriture, je suis rédacteur web depuis sept ans. Je m'intéresse à l'actualité médiatique et la vie des célébrités en partageant avec justesse les dernières nouveautés brûlantes.