TF1 modifie sa programmation pour rendre hommage à Jacqueline Sauvage

Après le décès de Jacqueline Sauvage, qui est survenu ce jeudi 23 juillet 2020 à l’âge de 72 ans, la chaîne de télévision TF1 aurait décidé de bouleverser sa grille des programmes.

Jacqueline Sauvage
Source : Instagram

Cette décision survient afin de rendre un hommage à celle qui est devenue un véritable symbole de la lutte contre les violences conjugales.

Jacqueline Sauvage : un symbole pour la lutte contre les violences conjugales

Seulement quatre ans après la grâce présidentielle totale attribuée par le président , Jacqueline Sauvage se serait éteinte à son domicile à l’âge de 72 ans. Victime de violences conjugales depuis de nombreuses années, elle aurait abattu son mari de plusieurs balles dans le dos. Lors de son premier procès en 2014, elle avait été condamnée à dix ans de réclusions criminelles pour le meurtre sans préméditation de son mari.

La médiatisation importante de son affaire avait alors commencé lors de cette période. La peine minimale avait été confirmée lors du procès en appel pour meurtre aggravé sur conjoint. Et c’est finalement en fin d’année 2016 qu’elle a bénéficié de la grâce présidentielle totale, venue annuler cette décision de .

La médiatisation importante de cette affaire a progressivement transformé Jacqueline Sauvage en un symbole de la lutte contre les violences conjugales. Son dossier aurait alors permis de faire progresser les choses afin de protéger davantage les personnes victimes de ce genre de violences. C’est par ailleurs à la suite de cette affaire qu’une proposition de loi destinée à élargir la notion de légitime défense aurait été déposée.

Cette dernière se baserait sur le droit canadien concernant le syndrome de la femme battue. Ce projet de loi fut toutefois controversé en raison de l’exclusion du cas des hommes victimes de violence conjugale et du permis de tuer qu’une reconnaissance de la légitime défense différée pourrait mettre en place. Cette affaire aurait tout de même permis de mettre en avant ces violences bien trop communes, qui sont pourtant bien peu souvent reconnues.

Un hommage rendu par la chaîne par le biais d’un bouleversement des programmes

Ce samedi 1er août 2020, à 16h35, la première chaîne aurait décidé de diffuser le documentaire, produit par Elephant Doc et signé par Marion Baillot et Pauline Liétar : Jacqueline Sauvage, victime ou coupable ? La toute première diffusion de ce documentaire avait eu lieu au moment de la sortie du téléfilm C’était lui ou moi.

Lors de cette émission, vous aurez l’occasion de découvrir des images et des témoignages qui étaient alors exclusifs au moment de sa sortie. Il propose notamment le témoignage des filles de Jacqueline Sauvage ainsi que celui de François Hollande à la suite de la grâce dont il lui a permis de bénéficier en 2016. Le reportage revient sur l’ensemble de l’histoire de celle qui est devenue un symbole dans la lutte difficile contre les violences conjugales. En octobre 2018, lors de sa première diffusion, ce documentaire serait parvenu à réunir près de 4,21 millions de spectateurs.

En supplément de ce bouleversement de son programme du samedi après-midi, la chaîne de TF1 aurait également annoncé la remise en ligne du téléfilm Jacqueline Sauvage : c’était lui ou moi sur sa plateforme en ligne MyTF1. Cette dernière est accessible depuis le site internet de la chaîne, via l’application dédiée ou encore par le biais des box d’opérateurs internet.

Ce téléfilm poignant, dans lequel jouent Muriel Robin et Olivier Marchal, avait bouleversé près de huit millions de téléspectateurs lors de sa toute première diffusion en 2018. La fiction, basée sur un fait réel, avait notamment créé l’événement grâce à la comédienne et à son talent d’interprétation dans le rôle de la mère de famille victime de violences conjugales.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.