Vaccin anti-coronavirus : la Russie annonce la mise sur le marché d’un vaccin efficace et testé sur la fille de Poutine !

Alors que plusieurs pays se sont lancés dans la course du vaccin contre le nouveau coronavirus, un certain nombre d’entre eux annonce déjà des résultats probants.

Vladimir Poutine
Source : Mouv

L’épidémie de est de retour en France, et chaque jour voit progresser les chiffres des contaminations. Si le monde semble en grande difficulté pour se débarrasser de ce virus dévastateur, la lumière pourrait bien apparaître au bout du tunnel grâce à la Russie. C’est en tout cas ce qu’a laissé sous-entendre le président russe, Vladimir Poutine, dans une annonce faite ce mardi 11 août.

coronavirus
Source : BFM TV

La Russie met sur le marché un vaccin qu’elle assure efficace

Du côté des Américains, l’heure n’est sans doute pas à la fête, puisque leurs meilleurs ennemis de toujours, les Russes, pourraient bien avoir trouvé la solution à la pandémie mondiale.

Selon l’agence Interfax, le pays a homologué un vaccin anti-, baptisé Spoutnik V, en référence au premier satellite mis en orbite.

  • D’après les premières informations fournies, celui-ci devrait être mis en circulation dès le 1er janvier 2021, avec une production industrielle lancée à partir du mois de septembre.
  • Face à cette nouvelle inattendue, les scientifiques du monde entier s’inquiètent d’un potentiel manquement quant aux règles de sécurité.
  • Cette annonce de la Russie suit celle faite par l’Indonésie, concernant les tests du vaccin chinois Coronavac sur plus de 1600 volontaires (et déjà en essai au Brésil sur 9000 volontaires).

De leur côté, les Américains et la société Moderna ont fait entrer leur vaccin dans la dernière phase de l’essai clinique. Ce dernier aurait déclenché des anticorps efficaces chez les 45 volontaires de la première phase, justifiant un essai plus important sur 30 000 personnes cette fois.

Malheureusement, ce dernier vaccin ne devrait pas arriver avant début 2023, puisque les chercheurs vont suivre les cobayes pendant au moins 2 ans. Leur but est bien évidemment de vérifier l’efficacité de la protection sur le long terme.

Cependant, en fonction de la décision de la haute administration, sa mise sur le marché pourrait être anticipée dès la fin de cette année, et ce, malgré le fait que l’étude n’est pas terminée.

Coronavirus
Source : Le Point

Vladimir Poutine tente de rassurer les médias sur l’efficacité du vaccin

Selon toute vraisemblance, la Russie serait donc le premier pays à rendre disponible un vaccin contre le Covid-19.

Pourtant, les premières voix dubitatives s’élèvent, y compris chez les scientifiques russes, puisque la rapidité de cette homologation fait d’ores et déjà débat.

Comme à son habitude, Vladimir Poutine a tenté de rassurer la population et la presse, en révélant notamment que l’une de ses filles avait fait partie des cobayes de ce vaccin, et qu’il lui semblait effectivement très efficace.

Une chose est sûre, le cas de ce vaccin anti-coronavirus déchaîne les passions, puisque pour certains chercheurs, il ne s’agit pas d’une bonne solution à court terme.

Vladimir Poutine
Source : Le Point

Parmi les sceptiques, on retrouve notamment le professeur Didier Raoult, directeur de l’IHU Méditerranée Infection, et qui a déjà largement fait polémique pour son traitement à base de chloroquine.

  • D’après ce dernier, il faudra plusieurs années pour que l’efficacité d’un vaccin soit démontrée, comme cela a pu être le cas pour de nombreuses autres maladies.
  • Selon lui, il est question de plusieurs années avant de tirer une avancée d’un possible vaccin.

Bonne nouvelle cependant, puisque si l’on en croit les propos de Nicolas Manel, directeur de recherche à l’Inserm, le Covid-19 est très stable génétiquement. Cela devrait donc permettre de créer un vaccin efficace sur plusieurs mois, voire même plusieurs années, et de circonscrire la pandémie lors des prochaines vagues.