Vacances d’été : les Sables-d’Olonne ferment leurs plages pendant 3h pour éviter la surfréquentation ! Découvrez pourquoi !

Les plages françaises sont prises d’assaut par tous ceux qui n’ont pas pu ou voulu partir à l’étranger. Les vacanciers qui ont choisi les Sables d’Olonne pour villégiature auront néanmoins la surprise de voir les plages les plus fréquentées interdites.

Les Sables d'Olonne

Cette décision intervient pour favoriser la distanciation physique à l’heure où la crainte d’une deuxième vague de contagion au est plus forte que jamais. La station balnéaire n’est pas une exception : plusieurs ville ont pris des arrêtés municipaux pour se protéger contre les risques liés au . Et cela va bien au-delà du simple port du masque en extérieur.

Premières restrictions

À l’heure où le tout premier samedi noir de l’été a été décrété, avec 760 km d’embouteillages provoqués par le chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens, les vacanciers risquent de regretter leur séjour aux Sables-d’Olonne.

Ils devront se rabattre sur le shopping ou balades à défaut de pouvoir profiter de la plage ; pendant trois heures, tous les jours jusqu’à vendredi prochain, les plages de la ville seront fermées pour cause de marée haute. Mais quel est le rapport entre la marée haute et l’interdiction d’aller à la plage pour se protéger du Covid-19 ?

La plage rétrécit, notre distanciation sociale aussi

Ces trois heures par jour seront interdites car la marée ne laisse presque plus de place pour étaler sa serviette. Le maire de la ville, Yannick Moreau, explique à Europe 1 que : « Lorsque la mer est haute et que les coefficients sont élevés, la plage se réduit vraiment. Donc, il n’est pas responsable dans le contexte sanitaire de laisser organiser une surfréquentation sur une trop petite bande de sable« .
Ce samedi à 15 heures, la corne de brume va retentir pour ordonner l’évacuation de la plage. La baignade sera alors interdite jusqu’à 18 heures. Si cette mesure radicale interroge, notamment sur le risque de voir plus de monde que d’habitude s’agglutiner sur les plages à partir de 18 heures, elle ne semble pas irriter les vacanciers outre mesure.

« On restera à la maison, on jouera à la pétanque »

Cette décision de la mairie semble avoir été accueillie avec bienveillance par les vacanciers. S’ils évoquent une mesure « contraignante« , ils parlent également de la nécessité de s’adapter pour « la sécurité de tout le monde« . Malgré l’inquiétude qui reste présente comme pour Mazarine, qui estime qu' »en fait on va être encore plus entassés« , d’autres restent tranquilles.

En effet, la mesure ne concerne que les plages les plus fréquentées de la station balnéaire ; cela laisse la possibilité de profiter d’environ neuf kilomètres de plages, épargnées par la mesure. L’interdiction pourrait de nouveau entrer en rigueur aux alentours du 20 août, date à laquelle de nouvelles marées hautes sont prévues.
Dans le pire des cas, toujours selon des propos rapportés par Europe 1, « on restera à la maison, on jouera à la pétanque« , suggèrent Martine et Nadia.


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.