L'actu Live

Quand est-ce que les femmes accouchent en siège ?

Consulter Masquer le sommaire

Votre bébé se prépare pour sa mise au monde, il vous envoie des signaux et se met dans la position qui lui permet de descendre. Cependant, dans certains cas, le bébé se positionne mal. Au lieu d’avoir la tête en bas dans votre utérus pour l’accouchement, il s’amuse à adopter une position inversée. Il s’agit dans ce cas d’un bébé en siège. Alors, qu’est-ce qu’un en siège ? Quelles sont ses principales causes ? Et comment peut-t-il se dérouler en toute sécurité ? Les réponses sont dans cet article.

Qu’est-ce qu’un en siège ?

L’ en siège est un accouchement qui se produit dans le cas où le bébé adopterait une mauvaise position dans l’utérus de la maman. Généralement, les bébés se mettent en position tête en bas dans l’utérus avant l’accouchement afin de faciliter ce dernier. Cependant, dans certains cas, ils se présentent dans la position inversée : tête en haut, fesses en bas. Il s’agit donc d’une position en siège qui exigera un accouchement en siège. Ce dernier peut présenter quelques risques lors de son déroulement.

Les causes qui entraînent un accouchement en siège

Les causes pour lesquelles un bébé peut se mettre en position en siège ne sont pas évidentes. Cependant, vous risquez de subir un accouchement en siège si vous répondez à l’un des critères suivants :

  • Vous êtes enceinte de jumeaux ;
  • La quantité du liquide amniotique dans l’utérus est excessive ou insuffisante ;
  • La forme de l’utérus est anormale ;
  • Le placenta recouvre le col de l’utérus.

Lorsque vous accouchez prématurément, vous avez plus de chances d’accoucher en siège.

Comment se déroule un accouchement en siège ?

L’accouchement en siège reste un phénomène à risque. 5 % des bébés prennent une position en siège quelques jours avant l’accouchement. Votre médecin pourrait vous recommander de retourner votre bébé et de le remettre à l’endroit afin de faciliter l’accouchement par voie basse. S’il juge que cette manœuvre est impossible, il vous conseillera une césarienne qui sera effectivement moins risquée. Afin de retourner le bébé, le médecin vous suggérera une version par manœuvre externe (VME). Pendant cette procédure, le praticien tentera de faire pivoter le bébé en appliquant une pression constante sur votre abdomen. Votre médecin peut vous recommander une anesthésie péridurale qui réduira la douleur associée à cette méthode. Durant cette manœuvre, un monitoring vous surveillera ainsi que votre bébé. Si la VME réussit, un accouchement par voie basse peut avoir lieu. Dans le cas contraire, le médecin n’aura pas de choix et vous proposera une césarienne. En effet, l’accouchement par voie vaginale, dans ce cas, provoque des risques imminents, tels qu’un blocage du flux sanguin par le cordon ombilical. La tête et les épaules du bébé peuvent également être bloquées. L’accouchement en siège se déroule d’une manière précise. D’abord, les pieds se dégagent. Ensuite, les membres inférieurs, la poitrine ainsi que les bras sortent progressivement, et enfin, la tête ! Tout cela se déroule à l’aide des efforts expulsifs de la mère bien évidemment. Si cette procédure ne se passe pas comme prévu, des manœuvres obstétricales peuvent être le seul moyen qui déclenche l’accouchement. Dans le cas où la tête du bébé se coincerait, l’équipe médicale aura recours à un instrument appelé forceps qui saisit la tête du fœtus, et ainsi, facilite sa naissance. Cependant, une césarienne peut avoir lieu à n’importe quel moment afin de minimiser les risques de l’accouchement. Après la naissance, le bébé doit être surveillé, car il peut garder la position en siège même après sa mise au monde. Il faudrait avoir l’avis du pédiatre et lui faire une échographie.

Vous êtes ici : Accueil » Santé » Quand est-ce que les femmes accouchent en siège ?

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour profiter du meilleur de l'actualité people & télé-réalité au quotidien !

Sera utilisé conformément à notre politique de confidentialité