Reconfinement : face aux nouveaux foyers d’épidémie en France, à quoi s’attendre ?

Après deux mois de confinement, la France commence à retrouver un peu de vie depuis le 11 mai. Pourtant, le coronavirus circule toujours, et de nombreux nouveaux foyers d'épidémie voient le jour. Doit-on s'attendre à un reconfinement prochain ?

confinement
Source : Europe 1

Lorsque le gouvernement a fait ses annonces, il ne s’est pas caché de la possibilité d’un nouveau , si la situation l’exigeait.

Alors que le syndrome de Kawasaki fait des ravages, à cause de la contamination des enfants par le , l’ouverture des écoles pourrait être menacée. Sans parler des nouveaux foyers d’épidémie, comme à Saumur, qui inquiètent autant la population que le gouvernement. La perspective d’un reconfinement est plus réelle que jamais, mais dans quelles conditions ?

confinement
Source : Les Echos

Le reconfinement, une décision très envisageable pour l’État

Les Français avaient hâte de retrouver leur liberté, même si elle est pour l’instant très limitée. Impossible d’aller au musée ou au cinéma, et voir sa famille ou ses amis n’est possible que dans un périmètre de 100 kilomètres. Alors que le coronavirus circule toujours sur le territoire, beaucoup de citoyens ne s’inquiètent pas de sa présence. Dès lundi 11 mai, les bords du canal Saint-Martin à Paris étaient noirs de monde, nécessitant l’intervention de la police pour disperser les groupes.

Face à ces débordements prévisibles, le gouvernement avait prévu un plan B. Dès le départ, celui-ci aurait préparé un plan de reconfinement, mis en application en cas de deuxième vague du virus. Cette hypothèse est à prendre très au sérieux, car les autorités de santé redoutent un retour en force du COVID-19.

Jean Castex, chargé de la stratégie de sortie du confinement, a rendu un rapport de 68 pages où il se montre pessimiste. Selon lui, sans vaccin ou traitement à court terme, les Français sont très vulnérables. En conséquence, un reconfinement en urgence doit déjà être envisagé sérieusement.

« En l’absence, à brève échéance, de vaccin ou de solution curative, la population française demeure vulnérable à une reprise de l’épidémie. La possibilité d’une réversibilité des mesures soit ainsi toujours pouvoir être offerte et l’éventualité d’un reconfinement en urgence doit rester dans les esprits et être anticipée par les pouvoirs publics. », rapporte l’homme politique.

Les conditions de mise en place d’un nouveau confinement

Pour savoir s’il y aura un nouveau confinement, le gouvernement et les autorités de santé vont surveiller les arrivées aux urgences et les cas d’hospitalisations en réanimation. On peut aussi penser que l’augmentation des tests de détection sera un signe important du retour de l’épidémie.

Jean Castex
Source : Paris Match
  • Si les cas positifs augmentent au point d’être doublés, le reconfinement sera inévitable pour éviter un nouvel engorgement des hôpitaux.
  • Contrairement à la première fois, un nouveau confinement pourrait s’organiser par département.
  • D’après Jean Castex, le reconfinement pourrait intervenir avant le 2 juin, et les chiffres de ces prochains jours vont être déterminants.

« Il ne faut pas attendre le 2 juin si certains éléments montraient que l’épidémie repart. Une attention particulière devra être apportée aux ressources humaines dans un contexte de fatigue des personnels hospitaliers. », indique le responsable du déconfinement.

L’homme avertit également de la nécessité de prévoir des « dispositifs d’accompagnements sociaux et économiques », comme ceux instaurés pendant le premier confinement. Sans parler des risques psycho-sociaux, qui doivent être pris au sérieux.

Édouard Philippe a pourtant officialisé les vacances d’été

Si cette possibilité d’un reconfinement est bien réelle, il est surprenant de voir que le Premier ministre a donné le feu vert aux vacances d’été. En effet, il est beaucoup trop tôt pour se prononcer sur l’évolution de l’épidémie, surtout que de nouveaux foyers de contamination sont apparus. Cette décision ne paraît pas compatible avec l’hypothèse d’une nouvelle quarantaine imposée aux Français.

Édouard Philippe
Source : Le Tribunal du Net

« Le tourisme fait face à la pire épreuve de son histoire moderne alors que c’est un fleuron de l’économie française. », a annoncé Édouard Philippe.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup d’internautes s’interrogent sur les intentions de l’État. Bien sûr, le secteur touristique avait besoin de réponses, mais celles qui ont été données sont-elles appropriées ? D’ici une quinzaine de jours, la France sera fixée sur les conséquences sanitaires du déconfinement, mais partir en juillet ou en août pourrait être remis en question. Si toutes les entreprises concernées préparent leur retour, y compris les restaurants et cafés, tout pourrait bien s’arrêter très vite.


Avatar

Ludivine Rivali

Rédactrice web et pigiste pour plusieurs magazines, je suis montée sur roulettes et je roule sur la vie. Autrice à mes heures perdues, je suis passionnée de ciné, séries et littérature.