Rassemblements de plus de 5000 personnes en France : une triste réponse donnée par l’Etat

Pour tenter de mettre un terme au coronavirus en France, le gouvernement avait instauré une interdiction concernant les rassemblements de plus de 5000 personnes.

Manifestations
Source : capture Pixabay

Plusieurs mesures avaient été mises en place ces dernières semaines avec notamment l’interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes. Certes, l’actualité a été rythmée par des manifestations contre les violences policières ou le racisme.

Elles n’étaient pas autorisées, car cette interdiction est toujours en vigueur et elle ne sera pas abrogée. De ce fait, l’annonce est particulièrement problématique pour tous les festivaliers et les adeptes de concert. Vous savez désormais que le fait d’assister à une représentation dans un grand stade au cours de cet été ne sera pas du tout possible. En effet, l’annonce vient de tomber, les rassemblements de plus de 5000 personnes sont toujours interdits.

Manifestations
Source : capture Pixabay

Une décision prise par le Conseil d’État

Si certains établissements ont pu ouvrir, les discothèques attendent toujours le feu vert du gouvernement, mais certains festivals pensaient que la situation pourrait redevenir normale dans les prochaines semaines. Malheureusement, toutes les manifestations avec plus de 5000 personnes ne seront pas envisagées. Cela réduit forcément le champ d’action, car les humoristes qui se présentent dans de petites salles pourront honorer leur rendez-vous. Les chanteurs qui prévoient de retourner sur de grandes scènes avec plus de 5000 personnes devront prendre leur mal en patience.

  • Le Conseil d’État a décidé de rendre cette décision selon BFMTV, car la situation sanitaire à ce jour ne permet pas d’autoriser les rassemblements de 5000 personnes.
  • Pour les manifestations, il ne sera pas nécessaire d’avoir une autorisation, car pour le Conseil d’État, cette mesure pouvait être une atteinte au droit de manifester.
  • Le préfet peut par contre interdire tous les rassemblements si la situation le demande.
  • Il faut donc se tourner vers le préfet pour obtenir au plus vite une réponse et si elle est négative, il sera impossible de manifester.
Manifestations
Source : capture Pixabay

Il est important de noter que les dernières manifestations ont fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines alors que le coronavirus est toujours présent sur le sol français. Dans tous les cas, la décision du Conseil d’État pourrait ne pas être très bien accueillie par les Français et notamment les professionnels qui attendent que le secteur redémarre.

Une mesure en vigueur depuis février

Ce sont surtout les rassemblements comme les festivals qui sont dans la ligne de mire, car ils accueillent la plupart du temps des milliers voire des dizaines de milliers de personnes. Les autorités compétentes estiment que la situation n’est pas propice, car le coronavirus peut circuler très rapidement à cause de cette distanciation sociale qui ne peut pas être respectée. Ce fut notamment le cas ce week-end lors de l’ouverture des bars en Angleterre, ce sont des scènes incroyables qui ont été photographiées, cela montre que la situation peut rapidement dégénérer.

Il ne faut pas oublier que l’état d’urgence sanitaire sera terminé en le 10 juillet prochain, cela permet de manifester comme vous le souhaitez tout en respectant bien sûr les mesures barrières. Il faut impérativement porter le masque, utiliser la distanciation sociale d’un mètre minimum et la désinfection des mains est indispensable. Le 13 juin dernier, le Conseil d’État avait supprimé l’interdiction des rassemblements de plus 10 personnes. Ceux avec 5000 personnes sont toujours pointés du doigt. Comme a pu le préciser vendredi dernier, il faut se préparer à tous les scénarios et un nouveau confinement ne doit pas être mis de côté. La France envisage donc toutes les situations. Pour l’instant, le contexte est donc complexe notamment pour tous les festivaliers, c’est aussi le cas pour les boîtes de nuit. Jean Roch a lancé plusieurs alertes dans les médias.


Jennifer Pardé

Jennifer Pardé

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.