Rachida Dati : inconsolable depuis la disparition d’Albin Chalandon !

Décédé à l’âge de 100 ans ce mercredi 29 juillet, l’homme politique laisse derrière lui sa protégée, qui a bien du mal à se remettre de sa disparition. Pour la maire du VIIème arrondissement de Paris, il était bien plus qu’un simple mentor.

Rachida Dati
Source : Compte Instagram @ rachida.dati

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. est décédé ce mercredi 29 juillet. Haut fonctionnaire, banquier mais également ancien garde des Sceaux, il était le mari de la journaliste Catherine Nay, qu’il a épousé en 2016. Pour ceux qui connaissaient bien cet homme brillant, il était aussi le mentor de Rachida Dati, celui sans qui cette dernière ne serait pas devenue celle qu’elle est aujourd’hui. À savoir l’une des personnalités les plus puissantes et influentes dans le paysage politique français.

À l’annonce de sa disparition, la maire du VIIème arrondissement de Paris a été littéralement dévastée. Pour cette dernière, Albin Chalandon avait une place particulière dans sa vie, comme elle l’a d’ailleurs confié à l’AFP : « C’est quelqu’un qui m’a tout donné. Il m’a donné ma liberté, m’a permis de m’émanciper. Il m’a aidé quand ma mère était gravement malade, ma famille dans les épreuves, dans ma vie professionnelle. J’avais un amour infini pour lui et je me dis : s’il n’avait pas été là, qu’est-ce-que je serais devenue ? ».

Un deuxième père

Le rôle d’Albin Chalandon a été déterminant dans la trajectoire de . Sans cet homme, rencontré dans une réception à l’ambassade d’Algérie alors qu’elle n’a que vingt ans, sa vie aurait été différente. « J’avais été aide-soignante, j’étais étudiante à Dijon en Deug d’économie et je travaillais à côté, avec ma famille à charge. Il m’a permis de m’installer et de faire des études à Paris, d’avoir un emploi de comptable à Elf et d’avoir ensuite la carrière que j’ai eue », fait-elle savoir.

Avec le temps, Rachida Dati avait considéré Albin Chalandon comme un membre de sa famille. C’est d’ailleurs ce qu’elle a écrit sur son compte Twitter au lendemain de sa mort, jeudi 30 juillet : « Il n’y aurait pas eu de grand homme d’état s’il n’avait pas été un grand homme. Aujourd’hui je ne trouve pas les mots. J’ai trop de chagrin. Comme pour maman et mon père, je perds un membre de ma famille. Zohra et moi sommes avec @NayCatherine qu’il aimait d’un amour profond ».

Anéantissement total 

Entre Albin Chalandon et Rachida Dati, les liens furent aussi forts qu’étroits. Comme son mentor, cette dernière fut également garde des Sceaux. Et bien évidemment, le mari de Catherine Nay fut présent lors de la passation de pouvoir de sa protégée, comme elle l’explique : « Il a guidé tous mes pas puisqu’on se voyait tout le temps. Et quand je suis devenue garde des Sceaux vingt ans après lui, j’ai été le chercher pour qu’il soit à mes côtés pour la passation de pouvoir. Sur la photo, il est entre Pascal Clément et moi ».

Jusqu’au bout, Rachida Dati et Albin Chalandon sont restés proches. Pour la maman de Zohra, il va être difficile de se remettre de sa mort : « Je continuais à le voir et dimanche, je dînais encore avec lui et son épouse Catherine. Je l’aimais tellement, je l’aimais infiniment. Depuis cette nuit, je suis inconsolable ». RIP à un grand homme…


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.