Marlène Schiappa dans Fort Boyard ? La ministre met les choses au point !

Ceux qui rêvaient de voir la ministre dans le célèbre jeu d’aventures de France 2 risquent d’être déçus. Interrogée, Marlène Schiappa a fait savoir qu’elle avait été approchée pour y participer mais qu’elle avait finalement décliné l’offre pour une raison bien précise.

Marlene Schiappa
Source : Compte Instagram @marleneschiappa

Elle fait partie de ceux qui ont réussi à passer haut la main l’épreuve du remaniement. Il y a quelques semaines, le gouvernement connaissait un sacré lifting et ce fut un peu le jeu des chaises musicales au conseil des ministres. Au revoir Édouard Philippe, de retour au Havre après trois ans passés à Paris, et bonjour à Jean Castex qui devenait le nouveau chef du gouvernement. Parmi les arrivées fracassantes, il y eut également celle très commentée du ténor du barreau Éric Dupond-Moretti en tant que nouveau Garde des Sceaux en lieu et place de Nicole Belloubet. Quant à Franck Riester, il a laissé son poste de ministre de la Culture pour être remplacé par la « revenante » Roselyne Bachelot, absente de la scène politique depuis plusieurs années.

View this post on Instagram

👮🏻‍♀️ Les forces de l’ordre protègent les femmes face aux violences. Au commissariat de #Fontenay avec @jpgautrais @assia__benziane & @gouffiercha pour étudier le parcours de dépôt de plainte et saluer l’engagement des policiers dans le #GrenelleViolencesConjugales Je suis venue remercier chaleureusement les policiers et policières en première ligne pour leur action. 👉🏾 Le ministère @interieur_gouv engage 230 millions d’euros pour concrétiser les mesures du Grenelle des violences conjugales. 📋 La grille d’évaluation du danger lancée lors du Grenelle des violences conjugales permet aux forces de l’ordre de détecter les alertes pour mieux qualifier les plaintes et protéger les femmes. J’annonce que le ministère lance son évaluation sur la base des retours de terrain. 🙏🏾 #forces de l’ordre #police #fontenay #protection #violencesconjugales #violences #plainte #gouvernement #nerienlaisserpasser

A post shared by Marlène Schiappa (@marleneschiappa) on

Et puis, il y a eu ceux qui ont réussi à sauver les meubles. Certains ont pu garder leur ministère comme Jean-Michel Blanquer, toujours présent à l’Education Nationale. D’autres ont légèrement bougé, à l’image de . Anciennement secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, elle a récemment été nommée ministre déléguée chargée de la Citoyenneté auprès du ministre de l’Intérieur. Un nouveau poste pour l’une des personnalités les plus controversées du gouvernement.

Quand la politique rencontre la

À son CV, Marlène Schiappa aurait également pu ajouter la case « candidate dans une émission de télévision ». Cela peut en effet sembler quelque peu atypique mais la ministre a récemment été approchée pour participer à Fort Boyard, ainsi qu’elle l’a fait savoir lors d’un entretien accordé à nos confrères de Télé-Loisirs. Une offre qu’elle a pourtant choisi de décliner : « J’ai été invitée à participer à . J’ai pris la décision de ne pas y aller, alors que ça m’aurait vraiment amusée. Mais je me suis dit : ‘ C’est la porte ouverte au lynchage’. Sur les réseaux sociaux, on surinterprète tout, il n’y a plus de recul ».

Ceux qui comptaient voir Marlène Schiappa dans l’émission emblématique de France 2 risquent donc d’être déçus. Ce ne sont pas les tigres et autres épreuves sportives qui ont fait peur à la ministre mais bien les potentiels messages malintentionnés d’un certain nombre d’internautes. Des déconvenues que cette dernière ne connaît que trop bien puisqu’elle confiait justement en 2017 sur le plateau de Quotidien qu’elle avait reçu des menaces de mort suite à son arrivée au gouvernement.

Soutien des candidates de téléréalité

Lors de son entretien avec Télé-Loisirs, Marlène Schiappa s’est penchée sur l’image des femmes dans les émissions de télévision. Et la ministre n’a pas manqué de soutenir certaines candidates de téléréalité qui, selon elle, ont permis de véhiculer certains messages : « La téléréalité peut donner des représentations négatives des femmes et, à la fois, véhiculer quelque chose de très positif. Je pense notamment au témoignage de Jessica Thivenin contre les violences conjugales, qui peut aider des jeunes filles à se rendre compte que ce qu’elles subissent n’est pas normal ».

 

La mère de famille de 37 ans en a également profité pour fustiger ceux qui critiquaient ces jeunes femmes qui ont pourtant réussi à bâtir une solide carrière : « Je suis frappée de voir qu’en France, quand on veut se moquer d’une femme et dire qu’elle est bête, on fait référence à Nabilla ou à Kim Kardashian. Ce sont deux femmes qui ont monté des empires en partant de rien ! Elles ont eu un talent en marketing pour faire fructifier leur image et en vivre. Que l’on adhère ou pas, elles sont un exemple entrepreneurial ! ». N’en déplaise à ses détracteurs, Marlène Schiappa dit ce qu’elle pense.


Emma Leroux

Emma Leroux

Récemment diplômée d'une école de journalisme, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.