Macron fragilisé : son bras droit visé par une nouvelle plainte !

Alexis Kohler, bras droit du président de la République, se retrouve visé par une nouvelle plainte concernant de potentiels conflits d'intérêts avec l'armateur italo-suisse MSC, en raison de liens professionnels, mais aussi familiaux.

Le couple présidentiel Macron
Source : Wikimedia

Visiblement, Anticor, organisation en charge de lutter contre la corruption au sein du milieu politique, n’a pas dit son dernier mot puisqu’elle vient de déposer une nouvelle plainte à l’encontre d’Alexis Kohler, bras droit d’Emmanuel Macron. Ce dernier faisait déjà l’objet de deux précédentes plaintes déposées devant le Parquet national financier par l’association fondée en 2002, pour prise illégale d’intérêts. Des plaintes déposées les 1er et 08 juin 2018.

En mars 2019, Alexis Kohler avait également fait l’objet d’une troisième plainte, déposée cette fois-ci pour manquement à ses obligations de transparence. Désormais, ce proche d’Emmanuel Macron se retrouve visé par une toute nouvelle plainte, déposée, selon les informations obtenues par nos confrères de L’Express, le 04 décembre 2019.

Alexis Kohler, proche d’Emmanuel Macron, visé par une nouvelle plainte déposée par Anticor

Cette nouvelle plainte déposée par Anticor, avec constitution de partie civile, a été portée auprès du doyen des juges d’instruction, afin qu’un magistrat instructeur puisse reprendre la suite des investigations, fait savoir Me Jean-Baptiste Soufron.

Ce mercredi 06 mai, L’Express précise que  « le juge d’instruction destinataire de la plainte d’Anticor l’a communiquée le 2 mars 2020 au parquet national financier pour réquisitions. Ces dernières sont en cours de finalisation et seront adressées prochainement au magistrat instructeur ». Des précisions indiquées au journal par le procureur national financier Jean-François Bohnert.

Le bras droit de Macron visé par une nouvelle plainte déposée par Anticor
Source : Twitter L’Express

Pour rappel, le parquet national financier avait ouvert une enquête préliminaire visant Alexis Kohler, après la parution dans la presse de plusieurs articles, en provenance notamment de la rédaction de Mediapart. Ces articles mettaient alors en lumière l’existence de liens familiaux et professionnels étroits entre Alexis Kohler et MSC, important armateur italo-suisse.

En effet, les dirigeants de MSC, important client de l’entreprise STX France -renommée aujourd’hui Chantiers de l’Atlantique- ne sont autres que les cousins de la mère d’Alexis Kohler.

Anticor précise sur son site internet qu’à chaque étape de la carrière politique d’Alexis Kohler, nommé en 2010 membre du conseil d’administration de la société française Les Chantiers de l’Atlantique / STX France, ce dernier a profité de ces fonctions pour défendre les intérêts financiers de MSC, armateur dirigé par les cousins germains de sa mère.

En outre, le 06 août 2018, les enquêteurs de Mediapart ont également révélé qu’Alexis Kohler avait, en tant que représentant de l’Agence des participations de l’État, obtenu un siège au conseil de surveillance du Grand Port Maritime du Havre, dont le principal client n’est autre que la société MSC… Alexis Kohler a alors voté en faveur d’importants contrats entre le port et l’une des filiales de MSC.

Alexis Kohler
Source : BFMTV

Au sens de l’article L432-12 du Code pénal, il existe donc des faits pouvant être qualifiés de prise illégale d’intérêts, souligne Anticor, qui précise que « ces faits (…) mettent à mal les éléments de défense avancés jusque-là par M. Kohler. Pour toutes ces raisons, Anticor avait adressé, le 8 août 2018, une plainte complémentaire auprès du Parquet national financier portant sur ces nouveaux éléments. »

L’association contre la corruption et pour l’éthique en politique souligne aussi que « force est de constater que M. Kohler n’a jamais révélé ses liens familiaux constants, importants et permanents avec les dirigeants de la société MSC.»


Cécile Ducommun

Cécile Ducommun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Barbanews, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.