Léa Salamé : la journaliste s’en prend violemment à Édouard Philippe !

La journaliste politique Léa Salamé n'a pas l'habitude d'avoir la langue dans sa poche, comment elle a pu le prouver lorsqu'elle était chroniqueuse de l'émission « On n'est pas couché ». Aujourd'hui, c'est contre le gouvernement qu'elle pousse un coup de gueule.

Léa Salamé
Source : La nouvelle gazette

Comme de nombreuses autres femmes, prend à cœur la représentation des femmes dans la sphère politique, et notamment en France.

Bien qu’elles soient nombreuses dans l’entourage politique du président à se retrouver au premier plan, il semblerait que cela ne soit pas suffisant pour la compagne de Raphaël Glucksmann. En effet, en plein confinement, la journaliste politique n’en oublie pas ses premiers combats féministes, comme on a pu le voir dans une récente vidéo.

Léa Salamé
Source : Madame Figaro

Léa Salamé condamne la non-médiatisation des femmes

Pour Léa Salamé, le plus difficile à supporter pendant cette crise sanitaire n’est pas vraiment le confinement. Effectivement, à l’occasion d’un entretien avec la chaîne YouTube « Télétravail », la journaliste a confié son énervement face à l’absence majoritaire des femmes dans les médias en général. Ainsi, pour l’ancienne chroniqueuse de Laurent Ruquier, « les invisibles de la crise sanitaire sont souvent les femmes », celles qui sont infirmières, aides-soignantes ou encore caissières, et qui assurent leur service en première ligne sans réelle reconnaissance.

« C’est une des choses du confinement qui m’a beaucoup heurtée », avoue Léa Salamé. « Celles qui font vraiment tenir la société, ce sont les femmes, or le leadership de manière écrasante en France, ceux qui prennent les décisions, sont les hommes. », fustige la jeune maman.

Difficile de lui donner tort, puisque depuis le début de la crise sanitaire en France, seuls les hommes du gouvernement ont été sous le feu des projecteurs, qu’il s’agisse du président ou du Premier ministre, mais aussi d’Olivier Véran, Bruno Lemaire, Gérald Darmanin, Jean-Michel Blanquer ou même Christophe Castaner. Léa Salamé n’est d’ailleurs pas la seule à faire ce constat, puisque d’autres femmes l’ont fait avec elle, comme Elsa Faucillon, députée du PCF, ou Clémentine Autain, députée de la France Insoumise.

Léa Salamé s’en prend violemment au discours d’

Non contente d’avoir fait remarquer l’absence manifeste des femmes au premier plan de cette crise sanitaire, Léa Salamé surenchérit en s’attaquant directement au contexte dans lequel Édouard Philippe a prononcé son dernier discours.

  • Ainsi, elle affirme avoir trouvé hallucinant que seuls des hommes étaient présents autour du Premier ministre.
  • À ses yeux, cela donne l’impression que les hommes blancs décident, pendant que les femmes sont à la cuisine.
Léa Salamé et Macron
Source : Closer

« Les scientifiques, tous les médecins qui ont parlé à part Karine Lacombe, c’étaient des hommes », fait remarquer Léa Salamé. « Je trouve que cette crise a révélé le fait que celles qui font tenir la société, ce sont les femmes, et ceux qui décident, ce sont encore des hommes. », révèle-t-elle pour finir.

Sur Twitter, de nombreuses femmes politiques ont salué la prise de position de la journaliste, à l’image de nombreuses internautes, qui manifestement se faisaient la même réflexion. Une chose est sûre, l’égalité et la parité au sein du gouvernement restent des questions très problématiques.


Avatar

Ludivine Rivali

Rédactrice web et pigiste pour plusieurs magazines, je suis montée sur roulettes et je roule sur la vie. Autrice à mes heures perdues, je suis passionnée de ciné, séries et littérature.