Jean-Luc Mélenchon : son tacle violent à Emmanuel Macron

Un peu à la façon de Ségolène Royal, Jean-Luc Mélenchon ne manque jamais une occasion de tirer à vue sur le gouvernement Macron. En cette période de confinement et de crise sanitaire, sa verve est d'ailleurs plus virulente que jamais.

Jean-Luc Mélenchon
Source : DNA

De par l’inaction du gouvernement et les décisions incohérentes qui sont parfois prises, ne s’est pas toujours fait que des amis depuis le début de l’épidémie de coronavirus.

Du côté de ses adversaires politiques, l’heure est plus que jamais à la critique, comme on a pu le constater récemment avec Ségolène Royal, qui se retrouve d’ailleurs avec une enquête peu reluisante sur les talons. Visiblement, cela n’a pas échaudé Jean-Luc Mélenchon, qui continue dès qu’il le peut à dégommer tout le gouvernement, Emmanuel Macron en tête.

Jean-Luc Mélenchon
Source : France 3

Pour Jean-Luc Mélenchon, le chef de l’État est un bandit

Fidèle à sa réputation et aux punchlines dont il a l’habitude, Jean-Luc Mélenchon doit exulter en cette période, tant le gouvernement Macron lui donne la possibilité de se lâcher. Alors qu’il n’a pas hésité à critiquer Marine Le Pen très ouvertement, en la surnommant « Madame j’ai la trouille », ou encore à s’attaquer à Christophe Castaner, qu’il décrit comme un « minable menteur », le chef de La France Insoumise ne semble pas disposé à s’arrêter en si bonne voie. Ainsi, dans une interview pour le journal « La Tribune de Genève » le 5 mai dernier, il a eu des mots plutôt violents pour le président de la République.

« C’est un bandit de grand chemin », affirme Jean-Luc Mélenchon. « Lui-même dit qu’il a fait un hold-up sur le pouvoir ! », insiste-t-il en faisant quelques révélations au passage. « Il a trompé tout le monde. Il est sans foi ni loi. Édouard Philippe est de droite et n’a jamais prétendu autre chose. C’est un homme élégant, d’un côtoiement agréable, un libéral assumé qui le dit clairement. », termine l’homme politique.

Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron
Source : JDD

Manifestement, l’ex-candidat aux présidentielles préfère de loin le Premier ministre au chef de l’État, comme un grand nombre de Français d’ailleurs selon un récent sondage. Une vérité qui risque de ne pas arranger les relations entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe, que l’on dit plus tendues que jamais.

Jean-Luc Mélenchon énerve dans l’entourage du président de la République

Comme il n’en est pas à sa première critique envers le chef de l’État, Jean-Luc Mélenchon commence à titiller sérieusement les nerfs de l’entourage d’Emmanuel Macron, bien qu’il prenne la défense régulièrement de la première dame. Ainsi, dans les couloirs de l’Élysée, le trublion de la France Insoumise irrite prodigieusement, d’autant plus que dans le gouvernement Macron, on n’aime pas beaucoup les adversaires politiques.

  • Jean-Luc Mélenchon n’a que faire de ce qu’on pense de lui, et continue d’affirmer est-ce que le président de la République est « au bout de sa vie ».
  • De même, il s’est passablement énervé en apprenant la vente aux enchères de Mobilier National, destinée à apporter des fonds pour la Fondation des Hôpitaux de Paris – Hôpitaux de France.
Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron
Source : Le Parisien

Pour le chef de la France Insoumise, cette opération est une honte pour le pays, car elle concerne des objets et des pièces du 19e siècle, qui font partie de notre trésor national. En colère, il affirme même que « Macron nous aura humiliés de toutes les façons possibles ». Une chose est sûre, la hache de guerre entre les deux hommes n’est pas prête d’être enterrée.


Avatar

Ludivine Rivali

Rédactrice web et pigiste pour plusieurs magazines, je suis montée sur roulettes et je roule sur la vie. Autrice à mes heures perdues, je suis passionnée de ciné, séries et littérature.